Altermondes, revue trimestrielle de solidarité internationale

Publié le par dan29000

 

 

altermondes.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Numéro de rentrée pour la revue de solidarité internationale Altermondes qui nous livre ainsi son 27e numéro.

 

A son habitude, un dossier placé au centre du numéro, qui est consacré ce trimestre au vaste thème "Partir...et revenir citoyen du monde". Dès l'intitulé on saisit bien l'importance de cet enjeu alors  que 2011 est l'année du volontariat et du bénévolat, mais aussi Année internationale de la jeunesse. Du Burkina Faso à Douai, en passant par le Maroc, plusieurs expériences réussies d'engagement volontaire où il s'agit de s'engager activement, d'échanger entre jeunes, mais aussi de renforcer le partenariat entre associations françaises et étrangères, comme l'explique, par exemple, Samira Ouamane, d'Echanges et Partenariats, ou  encore comment, au retour, de nombreux jeunes s'engagent alors sur des actions de solidarité locale ou d'éducation au développement.

 

Et comme dans chaque dossier, une bonne occasion de donner un coup de projecteur sur des ONG ou associations, telles que Educasol, Clong volontariat ou Bioforce et France volontaires. Fort salubre par ces temps obscures au nord comme au sud.

 

La rubrique Gros plan a particulièrement retenu notre attention sur un sujet que notre site tente de traiter régulièrement, la guerre au terrorisme. Ici pour la période 2001 à 2011. Une guerre, comme nous ne cessons de le rappeler, qui autorise toutes les dérives, justifiant tous les abus. La peur est toujours une arme de dissuasion massive pour certains Etats face à leurs opposants pourtant loins d'être des terroristes. Quatre pages bienvenues, introduites par Hélène Desodt d'Amnesty international France. En illustration, Guantanamo, un article rédigé par K. Gallagher, avocate pour le Centre des droits constitutionnels (CCR). Et également comme exemples, le Sri Lanka, la Tchétchénie et la Turquie où protester est devenu un crime terroriste. Nous aurions aimé aussi un article sur la France, le "pays des droits de l'homme" où du côté de Tarnac, un groupe d'activistes gérant une épicerie attend toujours d'être jugé, après avoir passé de longues semaines en prison, malgré un dossier vide.  Ils furent estampillés terroristes et le déni de justice de l'Etat demeure toujours.

 

Sans oublier un bon article, très d'actualité en ce moment, sur la résistance au gaz et huiles de schiste,signé par Les amis de la terre, ou encore un article sur un restaurant d'insertion au féminin "L'arbre fruité", créé en 1993.

 

Enfin toujours d'excellentes pages culturelles, qui se recoupent parfois avec nos articles, et c'est tant mieux ! Par exemple l'essai indispensable de J-M Muller, "L'impératif de désobéissance", ou le documentaire d'Arnaud Gaillard "Honk" sur la peine de mort aux USA qui sera en salles le 9 novembre et dont nous vous parlerons bientôt car il est très réussi.

 

 

Dan29000

 

 

Altermondes

Revue trimestrielle

numéro 27, 5 euros

52 pages

 

 

 

===============================================

Edito - Le coût de l’indifférence

 



Par David Eloy - Rédacteur en chef


11 septembre 2001. Al Qaïda lance des avions contre le World Trade Center et le Pentagone. Les Etats-Unis sont frappés au coeur. Les images font le tour du monde. La première puissance militaire du globe pose un genou à terre. La riposte ne se fait guère attendre. George W. Bush, alors président, déclare la guerre au terrorisme : « Tout Etat qui opte pour l’agression et le terrorisme en paiera le prix. Nous ne laisserons pas la sécurité de l’Amérique et la paix de la planète tomber à la merci de quelques terroristes, de quelques tyrans déséquilibrés […]. Comme la guerre contre le terrorisme exigera de la détermination et de la patience, elle exigera aussi une grande fermeté morale […] Nous sommes bel et bien dans un conflit entre le bien et le mal » [1]. La morale ne sera pourtant pas ce que l’Histoire retiendra de la décennie qui s’achève. Car si l’union sacrée nouée entre les Etats-Unis et leurs alliés pour lutter contre le terrorisme a permis d’éviter des drames, elle a surtout ouvert la voie à des violations massives des droits humains, ciblant particulièrement les musulmans. Autant que le nom d’Oussama Ben Laden, les noms d’Abou Ghraib et de Guantanamo ont des échos lugubres. 6 août 2011. L’agence de notation Standard and Poor’s dégrade la note de la dette souveraine américaine. L’annonce aux allures de séisme politique fait le tour de la planète. La crise frappe la première puissance économique du globe. A l’unisson, les Etats, soucieux de rassurer les marchés, promettent de s’engager résolument dans des plans d’austérité voire de les graver dans le marbre de leur constitution. Aux populations d’en assumer les frais… Au moment où les peuples du monde arabe se soulèvent et font tomber les tyrans au nom de la dignité, on peut s’interroger. Que retiendrons-nous dans dix ans de l’action de nos Etats ? La tyrannie des marchés n’a-t-elle pas suffisamment duré ? Le 29 janvier 2002, dans son Discours sur l’état de l’Union, George W. Bush prévenait, à propos de la lutte contre le terrorisme, que « le coût de l’indifférence serait catastrophique ». Et si c’était l’indifférence aux cris de révolte des populations, partout dans le monde, qui augurait du pire ?

Notes

[1] Extrait du discours de George W. Bush devant l’Académie de West Point, 20 septembre 2002.

 

S’abonner, se réabonner ou commander des numéros d’Altermondes

 

Abonnez-vous à partir de 30 € / an !

Cliquer ici pour accéder au formulaire de (ré)abonnement ou de commande de numéros.

Vous pourrez effectuer votre paiement en ligne sécurisé via notre banque le Crédit Coopératif, choisir le prélèvement trimestriel automatique (pour un abonnement en France) ou payer par chèque à envoyer par courrier.

Si vous souhaitez plus d’infos, contactez Flora Barré :
e-mail : f.barre@altermondes.org
Téléphone : 01.44.72.89.72


Publié dans lectures

Commenter cet article