Alternatives : créer un lieu d'éducation alternatif

Publié le par dan29000

Créer un lieu d'éducation alternatif


Ecole exclusive, contraignante, hiérarchique et compétitive : voici les constats faits par ceux qui ont choisi de créer un lieu d'éducation alternatif. Face à cela, ils souhaitent placer l'enfant au centre du système scolaire et s'adapter à lui en fonction de ses besoins et de ses capacités.

 

 


Qu'est-ce qu'un lieu d'éducation alternatif ?

En effet, l'école classique n'est pas adaptée aux véritables enjeux de demain. Les enfants d’aujourd’hui devront faire face à des mutations considérables telles que l'aggravation des taux de chômage, l'insécurité alimentaire, la fin de l'énergie pétrolière, la précarité (voire l'absence) des aides sociales et des retraites, la destruction massive des terres agricoles et des écosystèmes naturels, etc. Pour anticiper sur ces problématiques et offrir de la sécurité aux enfants, il est primordial de leur permettre d'accéder à des compétences qui permettent l'autonomie. L'agroécologie, la valorisation des ressources naturelles, l'artisanat et le travail manuel, l'acquisition de compétences pratiques et techniques visant l'économie des ressources matérielles et énergétiques, « la sobriété heureuse », sont autant de connaissances et savoir-faire essentiels à son éveil et à l'adulte qu'il sera demain, et complémentaires au programme classique.

Aujourd'hui, il existe en France près de 700 écoles se revendiquant des pédagogies dites "nouvelles". Celles-ci sont souvent inspirées des pédagogies Freinet, Montessori et Steiner.

Quel impact sur le territoire ?

Modèle actuel Modèle proposé
Hierarchie Équivalence
Compétition Coopération
Instruction passive Apprendre à apprendre
Décalage entre le rythme naturel de l’enfant et l’organisation de la journée Respect du rythme de l'enfant
Abscence de travaux manuels Équilibre entre travail intellectuel et travail manuel
Dépendance Autonomie et responsabilité

 

 

 

 

 

 



En créant une école alternative, vous :

  • Favorisez la coopération dans la classe en amenant les enfants à s'entraider. Cela crée un environnement où les élèves sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à travailler avec d'autres dans un esprit de solidarité et non de compétitivité.
  • Permettez aux enfants de se responsabiliser dès le plus jeune âge en mettant en place une organisation qui incite les enfants à s'exprimer, créer, partager et cheminer vers leurs propres centres d'intérêts.
  • Equilibrez le travail intellectuel et le travail manuel en proposant aux enfants d'expérimenter ce qu'ils apprennent et de sortir du "tout théorique". En effet, il est essentiel  pour le développement de l’enfant que l’instruction par l’esprit ne soit pas exclusive.
  • Respectez le rythme de l’enfant car dans les écoles alternatives les instituteurs, toujours présents, aident l’enfant à conquérir son autonomie en lui permettant de choisir librement son travail et d’exploiter ses capacités à son rythme.

Comment créer une école alternative ?

  1. Déterminez précisément votre projet d’école et notamment la pédagogie que vous souhaitez développer. Il vous faudra vous former à la pédagogie choisie et pourquoi pas visiter d’autres écoles et y faire des stages.
  1. Faites une étude de marché et choisissez un lieu d’implantation où il y a une attente de la part des parents. Renseignez-vous sur les dispositions du maire ou du conseiller municipal chargé de l’éducation à l’égard des écoles indépendantes.
  1. Formez un comité de soutien pour commencer le travail préliminaire dans les domaines de la finance, du droit, de la gestion, etc.
  1. Choisissez la forme juridique de votre école. Il peut s’agir d’une association de loi 1901 ou d’une entreprise.
  1. Faites la déclaration d’ouverture d’école. Celle-ci doit être faite au plus tard quatre  mois avant l’ouverture de l’école. Il faut en informer le Maire, le Procureur de la République et le Préfet. Dès réception du récépissé du maire, prévenez l’Inspection Académique du département. A défaut d’opposition, l’école est ouverte à l’expiration d’un délai d’un mois à compter du dépôt de la déclaration d’ouverture, sans aucune formalité.
  1. Préparez un business plan qui définira précisément la manière dont va fonctionner votre école durant les cinq premières années : nombre de classes, cantine, directeur, nombre d’enseignants, matériels pédagogiques ... etc. Ce business plan vous permettra d’établir un budget précis.
  1. Choisissez le personnel de votre école et surtout, soyez attentif à ce qu’il soit sensible à la pédagogie que vous souhaitez mettre en place. N’hésitez pas à voir avec le personnel le fonctionnement interne. 
  1. Sollicitez des contributions en garantissant le financement initial de votre projet. Il peut s’agir de dons ou de prêts. Au besoin, lancez une campagne de collecte de fonds, de sorte que le développement de votre projet se fasse au même rythme que vos rentrées financières.

Quelles sont les structures qui peuvent vous aider ?

Créer son école

Le site Internet « Créer son école » est une mine d’or en informations juridiques et pratiques pour créer son école. Il propose également un annuaire des écoles indépendantes.
http://creer-son-ecole.com/

ou

http://ecolesdifferentes.free.fr/

Pédagogie Freinet

 http://www.icem-pedagogie-freinet.org/

Pédagogie Montessori 

http://www.montessori-france.asso.fr/

Pédagogie Steiner 

http://www.steiner-waldorf.org/

Quelques lectures :

  • "Des écoles pas comme les autres", Sophie Chavenas, Édition Horay
  • "Écoles différentes - Des pédagogies pour grandir et apprendre autrement", Catherine Piraud-Rouet, Editions Fabert

  • "Échec scolaire - Des solutions pour se réconcilier avec l'école", Catherine Sanson-Stern, Editions Fabert

Ils l’ont fait !

« La base et le principe de ce projet sont proches de l’idée de Maria Montessori et consistent à développer un environnement propice aux apprentissages de l’enfant. En effet, c’est l’enfant qui va trouver par lui-même la nourriture qui lui est nécessaire pour construire sa personnalité et son savoir.

La ferme, qui fait ici partie intégrante de notre école en tant que support pédagogique, ainsi que le lieu de vie intergénérationnel ne sont que des prolongements de cette idée. Avoir un lieu de vie comme support d’apprentissage, un lieu quotidien d’évolution, enrichit considérablement l’environnement où l’enfant peut trouver de quoi satisfaire ses envies de savoir et nourrir l’énergie naturelle de croissance qui est en lui. Le potentiel de l’enfant peut ainsi se développer d’une manière créative. »

Sophie Rabhi, La ferme des enfants, Ardèche

 

SOURCE/ COLIBRIS LE MOUVEMENT.ORG

Publié dans environnement

Commenter cet article