Amiens : violence policière et flash-ball

Publié le par dan29000

 

[Amiens] Nouvelles violences, un blessé au flash-ball

 

La police a été prise à partie par deux fois, dimanche dans le quartier nord d’Amiens. Face aux jets de cailloux et aux tirs de mortiers, les policiers ont répliqué au flash-ball.


http://pix.toile-libre.org/upload/original/1314742301.jpg

Deux fois dimanche, la police amiénoise a dû faire face à des violences urbaines. Les policiers ont essuyé des jets de projectiles et des tirs de mortiers. Les forces de l’ordre ont répliqué à coups de bombes lacrymogènes et de flash-ball. Un jeune a été blessé.

Depuis presque un mois, le quartier nord d’Amiens connaît des épisodes de violences urbaines plus ou moins graves. Les CRS sont intervenus à de nombreuses reprises. Quatre d’entre eux ont d’ailleurs été blessés lors d’affrontements. Ces unités mobiles ont quitté la ville, provisoirement sans doute, dimanche matin.

Flash-ball contre mortier

Il faut croire que les émeutiers en étaient informés. Dimanche, en milieu d’après-midi, après l’incendie d’un scooter, les policiers ont été pris à partie. La situation a dégénéré le soir, après l’incendie volontaire d’une voiture. Le pic de violence a alors été d’une rare intensité.

Là encore les forces de l’ordre sont prises pour cible. Elles répliquent à coups de gaz lacrymogène et de flash-ball. C’est alors que, selon des témoins, un jeune de 19-20 ans, aurait reçu un tir de flash-ball en pleine tête. « Il n’avait rien à voir avec tout cela » assure un témoin qui parle de « bavure policière ». Les policiers essuient alors des tirs de mortiers artisanaux. « C’était Gaza ! Bien sûr, c’est moins grave que là-bas, il n’y a pas de morts, mais ça fusait de partout. »

La préfecture confirme qu’un tir de flash-ball a atteint un individu qui selon la police participait aux violences. L’usage de cette arme a été fait « dans des conditions régulières » assurent les autorités. Aucune information concernant l’état de santé du jeune homme n’a pu être vérifiée.

Leur presse (Thomas Delobelle, Le Courrier picard.fr), 23 août 2011.

 

Publié dans actualités

Commenter cet article

Fleau Solution 04/11/2011 22:44



Je trouve ça vraiment catastrophique que les personnes qui sont sensés nous protéger puissent se permettre ce genre d'abus de pouvoir. Ca me révolte.


 


Voici un article que j'ai fait le sujet qui montre quelques chiffres et témoignages sur les abus policiers :
http://fleausolution.com/2011/10/je-suis-gardien-de-la-paix-je-tabasse-au-nom-de-la-loi/



dan29000 05/11/2011 07:26



merci pour cette info utile