Andaman islands : des safaris humains menacent une tribu

Publié le par dan29000

Des safaris humains menacent une tribu andamanaise


La survie de la tribu jarawa des Iles Andaman est menacée par des safaris humains organisés par des voyagistes locaux.

Survival International a annoncé aujourd’hui avoir écrit à huit agences de voyage leur demandant de cesser d’organiser des circuits touristiques chez les Jarawa. Le tourisme met les membres de cette tribu en grave danger en raison de leur faible système immunitaire.

Le tourisme chez les Jarawa est considéré comme illégal. Quatre compagnies en ont cessé la promotion sur leur site internet après avoir reçu la lettre de Survival. Le gouvernement indien a également lancé un avertissement public aux compagnies suite à l’alerte de Survival. Quatre compagnies continuent cependant de promouvoir des circuits chez les Jarawa.

Par ailleurs, de nombreuses autres compagnies font de la publicité pour ce type de tourisme à travers leurs agences implantées dans les îles Andaman.

Une route illégale traverse la réserve des Jarawa, favorisant l’afflux de touristes, de braconniers et de colons. Survival exhorte le gouvernement indien à fermer la route de toute urgence et à empêcher les intrus d’accéder au territoire des Jarawa.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui :

‘Les Jarawa ont vécu sans problème sur leur île sans aucun contact avec le monde extérieur pendant probablement 55 000 ans, jusqu’en 1998. Aujourd’hui, la route qui traverse leur forêt les expose à de graves dangers en raison des maladies introduites par ses usagers et contre lesquelles ils n’ont pas d’immunité. Ils s’autodénomment Ang, ce qui signifie ‘être humain’ alors qu’ils sont traités comme des animaux dans une réserve.

La dernière membre de la tribu voisine des Bo est morte en janvier dernier. Nous devons faire en sorte que les Jarawa ne soient pas condamnés au même destin, sinon le monde perdra de nouveau une part importante de son héritage culturel et humain.’
* *

Note aux rédactions :

1. Les compagnies qui continuent à faire la promotion du tourisme chez les Jarawa sont :

• Andaman Island Adventure; [actualisation au 17 juin : la compagnie a écrit à Survival en précisant qu’elle retirerait toute référence aux Jarawa sur son site internet];
• Explore Andaman with Kariappa;
• Rhino Jungle Adventures;
• Offbeat Andaman Vacations.

Les compagnies suivantes ont cessé de promouvoir le tourisme chez les Jarawa sur leurs sites internet depuis que Survival leur a écrit :

• Andaman and Nicobar Islands Tours and Travels, détenu par Barefoot India. Barefoot a déclaré avoir racheté la compagnie et le site internet d’un autre tour-opérateur mais n’a pas organisé les circuits qui y étaient annoncés, le site internet ne fonctionnant plus. Le directeur de Barefoot a prétendu qu’ils n’avaient pas les autorisations nécessaires pour modifier le site internet. Depuis que Survival a écrit à la compagnie, ce site internet a été fermé.

• Sky Sketch (Inde)
• Andaman Island Travels
• Vicky Tours and Travels

2. En 2002, la Cour suprême indienne avait ordonné la fermeture de la route qui traverse la réserve des Jarawa, mais le gouvernement la maintient ouverte.

Informations sur les Jarawa et les Bo

1. Les Jarawa sont environ 320 et vivent dans les épaisses forêts du Sud et du Moyen Andaman. Ils chassent le cochon sauvage et le varan, pêchent à l’aide d’arcs et de flèches et collectent des graines, des baies et du miel. Ils sont nomades et vivent en groupes de 40 à 50 personnes. C’est en 1998 que des Jarawa ont, pour la première fois, commencé à sortir de la forêt pour visiter les villes et les villages voisins.

2. On pense que les ancêtres des tribus andamanes ont fait partie des premières migrations humaines parties d’Afrique pour l’Asie.

3. L’archipel des îles Andaman et de Nicobar se compose de plus de 500 îles. La plupart des membres de la tribu bo a succombé aux maladies introduites par les Britanniques au XIXe siècle. La disparition de Boa Sr en janvier 2010 signifie également la disparition d’une des langues les plus anciennes du monde.


Source : Survival 

Publié dans environnement

Commenter cet article