Anglet : stop aux antennes relais, une lettre au Maire

Publié le par dan29000

Anglet.jpgCollectif "4 Cantons" : stop aux antennes relais à Anglet
1er septembre 2010 - par Collectif

Lettre envoyée au maire d’ ANGLET le 30/08/2010 Hôtel de Ville - BP 303 64600 ANGLET

Objet : déplacement des Antennes Relais de Téléphonie Mobile, du Centre Technique Municipal d’ANGLET, rue des 4 cantons.

 




Anglet, le 09/08/2010

Monsieur Le Maire,

Les membres du Collectif 4C ainsi que les signataires de la présente pétition vous demande de déplacer le pylône du Centre Technique Municipal rue des 4 cantons, dans un endroit où il ne gênera personne, loin des habitations, là où la santé des gens ne serait pas mise en péril.

Nous ne voulons plus être exposés aux ondes électromagnétiques des 7 antennes relais de téléphonie mobile installées à 40 mètres de haut. En1996 nous avons été mis sur le fait accompli sans aucune information. Depuis, la nocivité de ce type de technologie est de plus en plus mis en évidence par de nombreux scientifiques internationaux, rejoints dans leur exigences de meilleure protection des populations par l’A.F.S.S.E.T.(Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’ Environnement et du Travail) qui vient de reconnaître officiellement le 15 octobre 2009 l’existence de données scientifiques indéniables qui nécessitent des maintenant, la réduction des niveaux d’exposition du public, tant que pour les utilisateurs de portables que pour les riverains d’antennes relais. L’Agence recommande ainsi l’application à la téléphonie mobile du principe A.L.A.R.A. (As Low As Reasonably Achievable ), proche des exigences posées par la démarche de précaution.

De plus nous ne voulons plus voir ce gros mat métallique de 40 mètres qui nous surplombe et nous gâche la vue en permanence.

Nos logements perdent de leurs valeurs, certaines personnes sont réticentes à investir ou à devenir locataire aux alentours d’un tel Pylône.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons avec insistance d’organiser une réunion publique au sujet de cette antenne pour que nous puissions en débattre.

Nous appuyons cette requête d’une pétition de 660 signatures de riverains.

De plus, dans le cadre d’une bonne conduite entre opérateurs et Mairies, il est prévu une réunion d’information qui n’a pas été faite à l’époque, ce serait l’occasion de respecter cet engagement.

Plusieurs cas de tumeurs cérébrales sont avérées : [Mr LIBIER Daniel (apparue en sept. 2006 à l’age de 40 ans, 46 rue Hirigogne), Mr GRACIET Jean-Michel (apparue en décembre 2006 à l’age de 55 ans, décédé en mars 2010, 12 Allée Cap Sud - résidence), Mme ETCHETO (apparue en 2007, 72 rue Hirigogne, décédée en 2007), Mr BOGA (apparue en 1999, rue Hirigogne, a depuis déménagé)], dont 2 d’entre elles sont extrêmement rares de type glioblastome survenues à 4 mois d’intervalles chez 2 riverains très proches et relativement jeunes (voir certificats médicaux). Mme LAFARIE France habitant dans la même résidence que Mr GRACIET Jean-Michel (12 Allée Cap Sud) souffre de déficience immunitaire et maux de tête croissants et troubles du sommeil (voir son certificat médical). Il y a aussi des cas de maladies de Parkinson et d’Alzheimer : Mme GOBERT Lucie (Parkinson, 43 rue Hirigogne, décédée), Mme Dubourdieu Odette (Alzheimer, 42 rue Hirigogne) malade aussi du cœur dont sa pile se dérègle à cause de l’antenne (attestation de son cardiologue). Sans compter les nombreux riverains qui se plaignent de troubles du sommeil et de maux de tête qui disparaissent « mystérieusement » quand ils changent de résidence.

Tous ces cas ont été répertoriés principalement dans la rue Hirigogne, dans laquelle nous connaissons bien les gens. Il faudrait réaliser une enquête épidémiologique officielle sur l’ensemble des riverains.

Nous savons bien que, comme partout en France, les émissions d’ondes électromagnétiques des Antennes Relais du CTM d’Anglet sont en dessous des normes françaises pour la téléphonie mobile, mais des normes inadaptées pour une exposition chronique comme celle des riverains. Est-il normal qu’un propriétaire qui en général n’habite pas sur place, impose une exposition au rayonnement électromagnétique de micro-ondes type Téléphonie Mobile à tous ses voisins proches, sans être sur qu’il n’y a pas de conséquences graves sur leurs santés ? Nous ne voulons plus être les COBAYES des opérateurs. Les principes de prévention et de précaution inscrits dans la constitution, la liberté de chacun s’arrête quand elle commence à nuire aux autres, sont-ils vraiment respectés ici ?

Etes-vous sur Mr Le Maire qu’en laissant ces A/R de téléphonie Mobile sur le terrain du Centre Technique en plein milieu des habitations par tacite reconduction à partir d’ Octobre 2010, que vous ne participerez pas à la détériorations de la santé de vos propres administrés ? Nous avons aussi des enfants particulièrement fragiles à ces ondes. Ne serait-il pas plus judicieux de chercher une autre solution ?

En espérant que vous répondrez positivement à notre demande, et en vous remerciant d’avance de votre compréhension,

Veuillez agréer, Monsieur Le Maire, l’expression de mes salutations les meilleures.

MR Daniel LIBIERM, membre du Collectif 4C

46 rue Hirigogne

64600 Anglet

05/59/03/22/68 - collectif4c@laposte.net

Pièces ci-jointes :

Pétition : 660 signatures pour déplacer ou supprimer le pylône
Certificats médicaux de : Mr LIBIER Daniel ;MR GRACIET Jean Michel ; MME LAFARIE France

Copies à :
- CPAM de Bayonne 68-72 Allées Marines
- Mme JARRAUD-VERGNOLLE Annie : Sénatrice des Pyrénées Atlantiques
- Mme FERNANDES Régine : Bureau de l’association PRIARTEM Paris PRIARTEM : Pour une Réglementation des Implantations d’Antennes Relais de Téléphonie Mobile

Source :  PRIARTéM - Association Loi de 1901
5, Cour de la Ferme Saint-Lazare 75010 Paris
Tél : 01 42 47 81 54 - Fax : 01 42 47 01 65

Publié dans environnement

Commenter cet article