Anonymous, opération Wall Street, PayPal et eBay perdent des milliers de clients

Publié le par dan29000

 

Opération Wall Street : Anonymous se venge de PayPal

Le masque des Anonymous à découper (OperationPaperStorm/Flickr/CC).

Depuis ce mercredi matin, des internautes regroupés sous la bannière « Anonymous » ont lancé une opération de boycott du système de paiement en ligne PayPal, qui a coupé les vivres à WikiLeaks. Résultats : des dizaines de milliers de clients ferment leur compte PayPal, dont la maison mère, eBay, a perdu un milliard de dollars en une heure de cotation à Wall Street.

L'opération a été lancée dans la nuit aux Etats-Unis par les comptes Twitter AnonymousIRC et LulzSec, du groupe de hackers Lulz Security.

En début de journée, le compte d'un Anonymous (bannière que peut prendre n'importe quel internaute) escomptait plus de 9 000 désinscriptions de PayPal dans le courant de la semaine prochaine (sur un total de 100 millions de comptes revendiqués par la société) :

« Si ça continue à ce rythme, plus de 9 000 comptes PayPal seront fermés dans le courant de la semaine. Alors @PayPal, c'est à toi. Tu passes ton tour ? C'est donc à nous #OpPayPal ».

Capture d'écran un tweet d'AnonymousIRC.

Malgré des difficultés rencontrées par les clients pour clôturer leurs comptes, l'opération est un succès : au bout de neuf heures, le même compte revendiquait 35 000 désinscriptions. Difficile de vérifier l'information, qui viendrait d'un employé de PayPal.

Mais AnonymousIRC fanfaronne : après moins d'une heure de cotation au Nasdaq de la bourse de New York, le titre eBay, qui grimpait depuis le 21 juillet après l'annonce de bons résultats trimestriels (dus notamment à PayPal), a subitement chuté à l'ouverture.

Anonymous s'attribue ce « succès » conjoncturel : une perte de 3%, soit près d'1 milliard de dollars pour une capitalisation boursière de 43,3 milliards. (Voir la variation du titre eBay au Nasdaq)

Variation du titre eBay au Nasdaq depuis le début de la semaine du 25 juillet (source : Google Finance UK).

Succès dû au hasard ? Le titre eBay reprend de la vigueur, et cote autour de -2%. Aucune réaction sur les comptes Twitter de PayPal ou eBay, dont le service de presse n'a pas retourné notre appel.

De son côté, le compte officiel de WikiLeaks se réjouit et soutient l'opération. Les centaines de milliers d'abonnés de ces deux comptes tweetent et retweetent les appels au boycott de PayPal, regroupés sous le hashtag (mot-clé qui regroupe des tweets) « OpPayPal », pour « opération PayPal ».

Une vengeance légale

Si Anonymous a lancé ce boycott de PayPal, c'est parce que la société de paiement en ligne a refusé, en 2010, de faire transiter les dons destinés à WikiLeaks. Comme Visa et Mastercard.

En décembre, des Anonymous s'étaient attaqués à ces trois sociétés au moyen d'attaques par déni de service. La semaine dernière, le FBI a interpellé 16 personnes soupçonnées d'avoir effectué ces attaques. Autre motif du boycott de mercredi, selon Anonymous.

En lançant cette opération, les Anonymous prennent moins de risques, puisqu'un boycott est a priori légal. Ce mercredi, Scotland Yard a cependant arrêté un jeune homme de 19 ans présenté comme le porte-parole d'Anonymous et de Lulzsec.

Illustrations : le masque des Anonymous à découper (OperationPaperStorm/Flickr/CC) ; capture d'écran un tweet d'AnonymousIRC ; variation du titre eBay au Nasdaq depuis le début de la semaine du 25 juillet (source : Google Finance UK).

Publié dans actualités

Commenter cet article