Appel à la mobilisation, contre l'accord sur la sécurisation de l'emploi

Publié le par dan29000


Contre l'accord sur la "compétitivité et la sécurisation de l'emploi" et pour le retrait du projet de loi :

APPEL A LA MOBILISATION


Nous, le Comité de lutte de Lyon, considérons l'accord gouvernement/MEDEF/CFDT sur la "compétitivité et la sécurisation de l'emploi", récemment converti en un projet de loi scélérate, comme une déclaration de guerre au monde du travail.


Il prévoit notamment :
- que les plans sociaux deviennent désormais une simple formalité, et que les recours deviennent, eux, presque impossibles
- que les salarié-e-s perdent toute possibilité efficace de recours individuel face aux licenciements, particulièrement aux Prud'hommes, réduits à l'impuissance
- que des "accords" signés le couteau sous la gorge, entreprise par entreprise, puissent désormais se substituer au contrat de travail, aux conventions collectives, au droit du travail lui-même. Les patron-ne-s auront désormais toute latitude pour baisser les salaires et durcir les conditions de travail, dans des conditions bien pires que celles prévues par les dispositifs Sarkozy / Fillon mis en place ces dernières années.
- de nombreuses dispositions amplifiant la précarité : mise au chômage partiel facilitée, "mobilité volontaire sécurisée", "Contrat Intermittent", etc.
- des attaques contre la sécurité sociale et l'assurance chômage, avec à la clé une individualisation des droits, creusant les inégalités, ainsi qu'un pactole de plusieurs milliards pour les sociétés d'assurance privées ("complémentaires santé").

Il faut donc enclencher la lutte.
Nous saluons à ce titre le travail des syndicalistes dans d'innombrables entreprises afin d'informer et de mobiliser sur cette question. Leur combat est le nôtre.
Nous saluons également le combat de tou-te-s les travailleuses et travailleurs qui luttent contre les licenciements et les baisses de salaire, un combat qui va dans le même sens que notre lutte contre l'accord qui est destiné à les aggraver.

Aucun effort ne doit être épargné pour répondre coup pour coup à cette attaque d'une violence inouïe. C'est pourquoi nous appelons, sur tout le territoire, à la constitution de Comités de lutte ouverts à toutes et à tous, syndiqué-e-s comme non-syndiqué-e-s :

- pour exiger le retrait immédiat et sans conditions de ce projet de loi et de toute autre clause issue de l'accord,

- pour combattre tout plan de suppression d'emplois

- pour organiser et renforcer partout le rapport de force avec le gouvernement, avec le pouvoir capitaliste.


Travailleur/euse-s, ouvrier-e-s, employé-e-s, précaires et privé-e-s d'emploi, étudiant-e-s, lycéen-ne-s, apprenti-e-s,

Organisons-nous et Mobilisons-nous !

 

 

 

 

Publié dans actualités

Commenter cet article