Argentine, Bariloche : Le vrai visage du miracle argentin, le retour des pillages de supermarchés

Publié le par dan29000

[Bariloche] Le vrai visage du miracle argentin
11 ans après 2001, le retour des pillages dans les supermarchés

 

 


 


Au moment même où se déroulait la grande manifestation à Buenos Aires célébrant les 11 ans du 19 et 20 décembre, dates des protestations massives contre les politiques néo-libérales qui avaient entraîné la grave crise économique amenant le pays au défaut de paiement, des centaines de personnes ont dévasté des magasins et ont participé à de violents affrontements avec la police dans le sud de l’Argentine.


 


http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/0231.jpg

“Feliz Navidad, lleve todo pague nada” (Joyeux Noël, prenez tout payez rien)

 

Depuis de nombreuses semaines, la province de Bariloche est en ébullition suite aux coupes dans les plans sociaux décidés par le gouvernement provincial. Depuis quelques jours courrait le bruit que quelque chose de semblable aurait pu se passer : deux mois auparavant il y avait eu des affrontements entre les habitants des bidonvilles et la police locale, cette dernière étant bien connue pour son comportement extrêmement violent. Déjà la tension était vraiment élevée dans la région depuis 2010, depuis que lors d’une manifestation à Alto de Bariloche trois jeunes avaient été tués sous les balles tirées par la police anti-émeute. De plus la répression policière et judiciaire fut permanente ces deux dernières années à l’encontre des activistes qui n’ont jamais cessé de réclamer justice suite à ces événements.

Ce ne sont pas les coupes dans les budgets sociaux de la part du gouvernement qui risquaient de calmer les esprits : déjà depuis quelques jours, Omar Goye, le maire de la bourgade, avait demandé aux propriétaires de supermarchés de donner à quiconque en ferait la demande un paquet-cadeau contenant des aliments de base, certains de ces colis avaient commencé à être distribués pour calmer les choses.

http://juralib.noblogs.org/files/2012/12/0525.jpg

Ce matin [jeudi 20 décembre], peu après 9h30, un groupe d’une centaine de personnes provenant des favelas adjacentes à la zone des centres commerciaux a affronté les forces de l’ordre après avoir pénétré dans un supermarché. En bref, la situation a dégénérée en une véritable révolte qui s’est déchaînée dans les rues de la ville obligeant la police à s’enfuir de la zone métropolitaine. Officiellement on ne compte aucun blessé, mais les supermarchés, les boucheries et les dépôts de marchandises pillés se comptent par dizaines. Bien que la propagande médiatique ait attribué les violences et les pillages à des bandes d’adolescents et à la criminalité organisée,  la composition sociale des prétendus “révoltés” se voit clairement à travers les images télévisées : il s’agit de familles entières, des femmes avec des enfants en bas âge serrant dans leurs bras des biens de première nécessité comme des pâtes et des paquets de gâteaux.

 

Voilà le vrai visage du miracle argentin.

 

 

 

Traduit de l’italien (dionisiaco&apollineo) par des camarades

 

 

 

SOURCE/ JURALIB

Publié dans actualités

Commenter cet article

julien 28/12/2012 10:37


Les vélos et autres jouets sont des biens de première necéssité ? Le juralibertaire bien à côté de la plaque. 

dan29000 28/12/2012 16:40



Quand on vit dans un pays du sud, jouets et vélos peuvent apparaitre comme étant des biens de premières nécessités, tout à fait, et cela n'a rien  à voir avec le site web en question, ces
infos étant sourcées par divers médias.


Ensuite on peut débattre de la légitimité des pillages des hypermarchés...Un peu partout dans le monde, cela se passe parfois, une sorte de "droit de récupération" des pauvres face aux
multinationales et autre FMI, qui les apprauvrissent sans cesse...Comme cela se passe aussi, mais plus rarement en France, quand certains sortent d'un hyper, avec des chariots pleins sans payer
(voir il y a dix jours)...Juste une mesure anti-crise...