Arte : Judith Butler, philosophe en tout genre, portrait de l'égérie du mouvement queer et féministe

Publié le par dan29000

JUDITH.jpgmercredi 12 septembre 2012



23:55

Judith Butler, philosophe en tout genre

Portrait vivant et instructif de la philosophe américaine Judith Butler, égérie du mouvement queer et féministe.

 

mercredi, 12 septembre 2012 à 23:55

Rediffusions :
28.09.2012 à 05:00
Judith Butler, philosophe en tout genre
(France, 2006, 52mn)
ARTE F
Réalisateur: Paule Zadjermann

 

 

 

Malentendant Stéréo

Portrait vivant et instructif de la philosophe américaine Judith Butler, égérie du mouvement queer et féministe singulière, qui a fait exploser les catégories de sexe et de genre.

Petite, garçonne et facétieuse, l'allure décidée mais timide, Judith Butler se prête ici au jeu du portrait avec générosité, mais sans jamais se laisser définir... Celle qui bouleversa les idées reçues sur le genre et le sexe avec son essai Trouble dans le genre publié aux États-Unis en 1990 - traduit en français il y a à peine un an ! - se raconte, précise ses pensées. Lors d'un entretien filmé chez elle, à Berkeley, dont les extraits émaillent tout le film, elle parle du choc provoqué par la découverte de son homosexualité - un "mot qui faisait médical", moins effrayant cependant, selon elle, que "lesbienne", terme qui semblait la condamner -, ou dévoile son parcours de petite fille indisciplinée, élevée dans une famille juive américaine de Cleveland. Illustrés par des films Super-8 et des photographies puisées dans les archives personnelles de la philosophe, ces éléments de biographie sont bien sûr intimement liés au développement de sa pensée : "Peut-être la théorie de Trouble dans le genre est-elle issue de mon effort pour comprendre comment ma famille incarnait les normes hollywoodiennes ou ne les incarnait pas." De ces questionnements naîtra une déconstruction en règle du féminisme et des logiques identitaires. On la voit ici préciser les contours, les détours et les nouvelles voies de cette réflexion en mouvement lors de conférences, de campagnes de promotion pour son nouveau livre, d'entretiens avec des journalistes et d'une visite à l'exposition consacrée à la photographe new-yorkaise Cindy Sherman. Partisane d'un droit tolérant et d'une éthique non répressive, sa philosophie, si elle ne fait pas système, va bien au-delà des études sur le genre. Outre ses engagements en faveur du mariage gay et de l'homoparentalité, elle critique ouvertement le gouvernement Bush, appelle à faire un deuil public pour les victimes du sida, soutient les Palestiniens... De cette philosophe préoccupée essentiellement par la vie et la liberté, Paule Zajdermann dresse un portrait vivant, émouvant et instructif, et nous ouvre le chemin d'une pensée essentielle aujourd'hui.

 

 

 

SOURCE / ARTE

Publié dans écrans

Commenter cet article