Arte : Les moissons du futur, un film de Marie Monique Robin

Publié le par dan29000

moissons-du-futur.JPGmardi 16 octobre 2012


16:55

Les moissons du futur

Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés en 2050 ?

 

mardi, 16 octobre 2012 à 16:55

Rediffusions :
16.10.2012 à 20:50
20.10.2012 à 15:40
Les moissons du futur
(France, 2012, 52mn)
ARTE F
Réalisateur: Marie Monique Robin

 

 

 

   

Après "Le monde selon Monsanto" et "Notre poison quotidien", Marie-Monique Robin enquête sur les méthodes de l'agroécologie aux quatre coins du globe. Un film plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

Comment nourrir les 9 milliards d'habitants annoncés en 2050 ? Une émission de télévision a convaincu Marie-Monique Robin de poursuivre ses investigations sur l'urgence de produire autrement. Président de l'Association nationale de l'industrie agro-alimentaire, Jean-René Buisson y affirmait qu'aucune alternative aux pesticides n'était possible et qu'une agriculture bio entraînerait une baisse de la production de 40 % pour une hausse des prix de 50 %. Rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation des Nations unies, Olivier de Schutter, lui, prétend exactement le contraire. Qui croire ? Enquêtant aux quatre coins du globe, la journaliste a rencontré des paysans qui ont renoncé à ces insecticides et pesticides dont les coûts indirects colossaux - pollution, énergie et santé publique - ne sont jamais pris en compte.


Souveraineté alimentaire


Pluriculture au Mexique ou au Japon, agroforesterie au Malawi, méthode du push-pull au Kenya - des plantes repoussent herbes et insectes nuisibles au maïs, quand d'autres les attirent... Partout, des petits producteurs à la conscience aiguë témoignent des bénéfices vertueux de leur (re)conversion à l'agriculture biologique : lutte contre l'érosion, la pollution et les émissions de gaz à effet de serre, fertilisation des sols, mais aussi rendements nettement accrus au fil des années. Tous plaident et s'organisent pour l'autosuffisance et la souveraineté alimentaire, à travers des circuits courts, tandis que se dessine une nouvelle alliance entre producteurs et consommateurs. De leur côté, les experts insistent : l'agroécologie de demain devra mêler savoir-faire paysan et savantes innovations dans cette révolution nécessaire pour nourrir la planète. Un documentaire édifiant où la méthode Robin, mélange de rigueur journalistique et de candeur citoyenne, livre une fois encore une implacable démonstration. Avec d'encourageantes conclusions.


 

 

++++++++++++++


Un nouveau tour du monde


 

"Et voilà bouclé un nouveau tour du monde… Comme mes deux précédents films également coproduits par Arte, Les Moissons du futur m’a poussée sur les routes et dans les aéroports – moi qui ne suis si bien qu’en famille, dans mon jardin et près de mes fourneaux ! Les six modules proposés aux internautes sur arte.tv, en revenant sur six étapes de cette boucle planétaire, seront comme six pas de côté du documentaire, glanant les images qui n’ont pas pu y figurer.



Pour m’avoir soutenue dans la réalisation de cette aventure au long cours, je tiens donc à remercier :

le CFRT et SOS Faim Belgique, coproducteurs du documentaire Les Moissons du futur ;
la Région Ile-de-France ;
la Fondation Caritas France ;
le CNC ;
la Procirep et l’Angoa ;
et les souscripteurs qui m’ont permis de prendre la route en adhérant au projet "Comment on nourrit les gens ?" ;

pour l’hospitalité qu’ils ont réservée à notre équipe lors de l’étape ghanéenne de mon périple, Michel Pimbert, l’IIED, et les fondations qui soutiennent son action, The Christensen Fund, New Field Foundation, Oxfam-Novib ;

et pour leur accueil lors de l’étape montpelliéraine, Christian Dupraz, l’Inra et le département de l’Hérault. "

Marie-Monique Robin

 

 

 

SOURCE / ARTE

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

Publiée le 29 sept. 2012 par

 

Quelques jours avant la diffusion de son film "Les moissons du futur" sur Arte le 16 octobre, une équipe de France 3 Poitou-Charentes a rencontré la réalisatrice Marie-Monique Robin dans la ferme familiale située dans les Deux-Sèvres.

 

 

 

Publié dans écrans

Commenter cet article