Arte : Milice, film noir, un documentaire d'Alain Ferrari

Publié le par dan29000

 

 

20:40

Milice, film noir

À partir de témoignages de résistants et collaborateurs, ce film raconte l'histoire de cette organisation d'anciens combattants qui se mit au service du nazisme.

Fermer Distribution de cadeaux à Leipzig en mars 1990

Les mercredis de l'histoire
Les mercredis de l’histoire proposent une approche critique des événements et épisodes de l’histoire européenne et internationale.


mercredi, 30 mars 2011 à 20:40

Rediffusions :
05.04.2011 à 10:10
16.04.2011 à 16:10
Milice, film noir
(France, 2008, 95mn)
ARTE F
Réalisateur: Alain Ferrari

  

À partir de témoignages de résistants et collaborateurs, ce film raconte l'histoire de cette organisation d'anciens combattants qui se mit au service du nazisme.

Nourri d'archives rares et de témoignages directs, ce film raconte l'histoire de la Milice à travers les trajectoires personnelles d'anciens miliciens et de résistants. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, dans un pays saigné à blanc, l'extrême droite prospère dans le milieu des anciens combattants. Impressionnés par le fascisme italien et le nazisme, les antirépublicains descendent dans les rues ou commettent des attentats par le biais d'organisations comme La Cagoule, qui sera démantelée dans les années trente. Après la débâcle, l'armistice et l'installation du gouvernement à Vichy, la Légion des anciens combattants devient un instrument de propagande pétainiste...

Des miliciens chez les SS
L'anticommunisme et la politique collaborationniste trouvent un prolongement naturel dans l'envoi d'une Légion de volontaires français sur le front de l'Est. Dans le même temps, l'organisation des anciens combattants crée un Service d'ordre légionnaire (SOL) chargé de jouer un rôle politique de premier plan. En janvier 1943, Laval fait dissoudre le SOL, immédiatement refondé en Milice. Cette dernière, placée sous l'autorité de Darnand, accueille dans la foulée 30 000 adhérents. Instrument politique aux ordres de Laval, la Milice s'attaque surtout aux résistants dont elle est aussi la première cible. En août 1943, elle obtient des Allemands l'autorisation de s'armer. En contrepartie, une partie de ses effectifs s'engage chez les SS. Son secrétaire général, Darnand, prête serment à Hitler et la Milice dépasse le cadre de la "collaboration". Bras armé de la nazification, l'organisation intervient à tous les échelons de la société : les combats contre les maquis ; la censure esthétique et surtout la répression des opposants politiques et des juifs.

 

 

Source : arte

Publié dans écrans

Commenter cet article

Mitsuko 28/03/2011 08:18



J'ai déjà pris acte, et bien sûr, je serai devant Arte mercredi ... of course ...


Merci quand même de le dire ... on ne sait jamais ...


Bon lundi à toi, Dan. Bises.


Mitsuko