Arte : Pour tout l'or des Andes, documentaire de Carmen Castillo

Publié le par dan29000

 

 

 

 

ruesantafe.jpg23:35 Pour tout l'or des Andes

Le nord du Chili abrite la plus grande réserve d'or au monde.
vendredi, 8 octobre 2010 à 23:35

Rediffusions :
20.10.2010 à 03:00
Pour tout l'or des Andes
(France, Chili, 2010, 90mn)
ARTE F
Réalisateur: Carmen Castillo




Le nord du Chili abrite la plus grande réserve d'or au monde. Lorsqu'une multinationale canadienne projette d'ouvrir une nouvelle mine, les habitants de la vallée se révoltent. Récit d'une véritable "guerre" de l'or.


Chili, cordillère des Andes. Ici se trouve la plus grande réserve d'or au monde, objet d'un conflit sans merci qui oppose la plus grande multinationale d'exploitation d'or, la Barrick Gold, aux Indiens de la vallée. L'extraction nécessitant le recours à l'eau en grandes quantités et le rejet de nombreuses matières toxiques (cyanure, mercure, etc.), les agriculteurs craignent de voir leur principale ressource polluée, leur village détruit par le tarissement de la source. Du coup, le spectre de l'exil, qu'ont connu de nombreux villages alentour, se profile.

Machine sans visage
La réalisatrice Carmen Castillo (Rue Santa Fe), impliquée elle-même auprès des communautés indiennes de la région, raconte l'histoire de cette "guerre" entre une multinationale canadienne pour qui le progrès, inexorable, est seule source de richesse, et des paysans entretenant un rapport sacré à la terre, mais partagé entre la peur de cette machine sans visage ni scrupules et le besoin de travailler. De Santiago à Buenos Aires en passant par les magnifiques décors, toujours intacts, du nord du Chili, la cinéaste démonte tous les rouages de cette mécanique économique et politique. En confrontant les différents points de vue et en questionnant la responsabilité du néolibéralisme des années 90 sous Pinochet, le film met en scène le choc inexorable de deux mondes et appelle à un retour aux valeurs fondamentales de solidarité et de respect.

 

 

Source : ARTE

 

===================================================

 

Carmen Castillo

Écrivaine, réalisatrice et militante de la gauche chilienne

Née à Santiago du Chili, Carmen Castillo engagée à gauche travaillait au palais de la Moneda avec Beatriz Allende, sœur et secrétaire du président chilien. Elle fut l'épouse successivement de deux dirigeant du MIR (mouvement d'extrême gauche chilien), Andrés Pascal en 1967 dont elle a une fille, Camilla, puis dans la clandestinité Miguel Enriquez. En 1974, la police politique découvre leur cachette, Miguel est tué, Carmen, blessée est emprisonnée. Ses parents réussissent à la faire libérer, elle s'exile en Angleterre, puis à Paris. L'enfant qu'elle portait lors de l'assaut de la police, meurt peu après sa naissance.

Après un séjour décevant à Cuba, elle revient à Paris en 1977 où elle refait sa vie et devient réalisatrice. Ses films, comme ses livres, évoquent ses combats pour la liberté, son pays, les blessures du continent latino-américain… Elle continue à militer pour la démocratie au Chili. En 1996, avec Tessa Brisac, elle fait lance un appel à soutenir le mouvement zapatiste qui reçoit nombreuses signatures d'intellectuels et d'artistes. En 2007, elle réalise Santa Fe, documentaire qui retrace le parcours de sa génération, l'aventure de sa famille et son itinaiare personnel.

Filmographie

Les murs de Santiago (1983)

État de guerre : Nicaragua (1985)

La flaca alejandra (1992) réalisé avec Guy Girard : Vingt ans après le coup d'Etat au Chili, Maricia Merino, militante du MIR qui parla sous la torture et fut responsable de l'arrestation de nombreux militants avant de se repentir, témoigne. (FIPA d'or du documentaire de création).

La véridique légende du sous-commandant Marcos (1995) réalisé avec Tessa Brisac pour ARTE.

Inca de Oro (1996)

Insaisissable Maria Felix La plus grande vedette du cinéma mexicain.

L'Enfant lion avec Patrick Grandperret

Misia, la voix du fado (2003)

Santa Fe (2007)

Parmi ses publications

Santiago-Paris, le vol de la mémoire (24 mai 2002) écrit avec sa mère Mónica Echevarría

Un jour d'octobre à Santiago (Bernard Barrault, 1992 - 2001)

Sonia Rykiel, Quand elle n’a pas de rouge,
elle met du noir (Fayard) : une biographie d’une grande artiste de la mode écrite avec Évelyne Pisier.

Ligne de fuite (Bernard Barrault, 1988 - 2001)


Santiago-Paris
Jour d'octobre à Santiago (Un)


© BiblioMonde.com
 

Publié dans écrans

Commenter cet article