Arte tv : un film de Jafar Panahi : hors jeu

Publié le par dan29000

"Hors-Jeu" de Jafar Panahi
 Un article de Julien Welter

Une illustration délibérément modeste et acidulée des inégalités de la société iranienne. 


Synopsis : Quel est ce singulier garçon, assis dans un coin du bus roulant vers le stade, qui garde le silence alors qu’autour de lui tous les fans vocifèrent ? En y regardant de plus près, on voit que ce n’est pas un garçon mais une fille qui s’est déguisée. Elle n’est pas la seule Iranienne qui soit fan de football. Les fans féminins sont en nombre croissant, dans ce pays aussi. Toutefois, avant le début du match, elle est arrêtée à un poste de contrôle et emmenée dans un enclos proche du stade où elle retrouve beaucoup de ses compagnes d’infortune, tout un groupe de femmes qui se sont déguisées en hommes. Après le match, c’est la brigade des moeurs qui décidera de leur sort…

Critique : On ne compte plus les œuvres iraniennes qui ont utilisé, souvent avec succès, le genre du conte et la figure de l’enfant, afin de déjouer les obstructions édictées par la censure en vigueur dans leur pays. Et si la liberté d’expression concédée aux artistes est, particulièrement aujourd’hui, plus incertaine que jamais en Iran, la modestie d’un film comme « Offside » accrédite plutôt la thèse d’une fiction destinée en priorité au jeune public.


"Offside" (Hors-Jeu)
un film de Jafar Panahi
avec : Sima Mobarak Shahi, Safar Samandar, Shayesteh Irani…
Iran, 2006, 1h28
Ours d'argent à Berlinale en 2006


Après tout, le cinéma iranien est renommé pour le panel de ses auteurs exigeants et présents dans les principaux festivals de cinéma aussi bien que pour ses œuvres pédagogiques et « tout public ». Les déconvenues de ces jeunes femmes, dont on nous dit clairement qu’elles risquent bien plus que de ne pas assister au match, se retreignent toutefois à une aventure tragi-comique. Jafar Panahi a-t-il délibérément réduit la portée de sa fiction ? En a-t-il suggéré la gravité pour s’imposer ensuite une conclusion qui tempère son propos et l’ajourne, ou s’est-il dit que le spectateur serait libre de mesurer la conséquence des situations qu’il expose avec une tendre vivacité qui rappelle davantage Ken Loach qu’Abbas Kiarostami ?


Ramassé et divertissant, « Offside » n’en reste pas moins singulièrement anecdotique, surtout de la part d’un réalisateur qui avait su livrer une vision autrement plus cinglante des inégalités de la société iranienne, notamment dans « Sang et Or » (2003). Ici, la ferveur du football parvient, le temps d’une soirée bruyante et mouvementée, à éliminer les antagonismes. Faut-il estimer qu’une fois encore, il ne nous est donné que la possibilité de s’en réjouir ?

En DVD
"Hors-Jeu" est sorti en DVD chez MK2
Ce DVD contient en bonus un entretien avec Jafar Panahi.

Hors jeu
mercredi, 2 juin 2010 à 22:35
Rediffusion dimanche 20 juin à 03H00
(Iran, 2005, 86mn)
ARD


Source : ARTE

Publié dans écrans

Commenter cet article