Auchel (62) : CGT et CNT action antifa contre le FN et la Maison de l'Artois

Publié le par dan29000

 

 

Suite action CGT antifasciste du 26 à Auchel (62)


 


de : 5 ULs CGT
mardi 26 juillet 2011 

Communiqué de la CGT suite à la diffusion de tracts sur le marché d’Auchel du 26 juillet 2011.

 

 

 


Ce matin 26 juillet 2011, plus de soixante-dix camarades de la CGT des UL de Auchel-Isbergues-Béthune-Lillers-Bruay-Liévin, de la CSD et de l’UD 62, et de la CNT… se sont déployés sur le marché d’Auchel pour y diffuser un millier de tracts antifascistes destinés à dénoncer les mensonges du Front National et des identitaires de la Maison de l’Artois d’Auchel, alter-égo de la Maison flamande de Lambersart.

Rapidement, nous avons été confrontés aux identitaires qui sont venus délibérément sur ce marché pour provoquer et lancer des slogans racistes et fascistes, mais aussi pour défier les militants de la CGT au milieu de cette population fortement composée de femmes, d’enfants et de retraités.

Les militants antifascistes de la CGT et autres sont restés dignes et ne sont pas entrés dans l’affrontement voulu par les fascistes identitaires de la Maison de l’Artois d’Auchel renforcés pour l’occasion par les fascistes de Lambersart.

L’ultime provocation des fascistes s’est déroulée en fin de marché quand les identitaires ont tenté de charger les militants CGT allant même jusqu’à bousculer les forces de l’ordre rappelées en urgence.

La Maison de l’Artois est une « association légalement déclarée » a précisé dans la presse l’adjoint du Maire Richard Jarrett, Philibert Berrier. Mais ce jour, la Maison de l’Artois a dévoilé sa véritable identité devant la population auchelloise, c’est-à-dire qu’elle est un nid de fascistes racistes et violents, implantés au cœur même de la ville d’Auchel et qui sont prêts à l’affrontement.

La CGT est venue sur ce marché d’Auchel pour dénoncer avec un tract et de manière pacifique la divulgation organisée des idées fascistes.

La Mairie d’Auchel, son Maire, ses adjoints doivent désormais prendre leurs responsabilités politiques car elle ne peut plus nier les visées politiques de l’extrême-droite qui selon eux, s’est implantée légalement dans cette commune, et cette terrible réalité des radicaux d’extrême-droite de la Maison de l’Artois.

Aujourd’hui beaucoup de camarades de la CGT ont été dégoûtés et ébahis par cette présence fasciste sur ce marché populaire d’Auchel, et certains ont été choqués par l’attitude dangereuse et violente des membres de cette mouvance identitaire.

Les identitaires ont cru déjouer la CGT et faire peur aux militants antifascistes présents, en employant la provocation et la terreur.

Mais ils se trompent lourdement, car dans les prochaines semaines la CGT reviendra sur ce marché avec encore plus de forces et de militants de plus en plus convaincus de ce danger, pour chasser les fascistes de cette ville.

Les identitaires et le FN doivent comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenues chez les chti auchellois, et que jamais la CGT ne reculera devant cette racaille d’extrême-droite, raciste, xénophobe et ultra-nationaliste.

 

 

Source: Bella ciao

Publié dans actualités

Commenter cet article