Auchel (Artois) : lettre ouverte de la CGT face à un maire raciste

Publié le par dan29000

 

Dans l’Artois (Nord Pas de Calais), les militants de la CGT montent au créneau contre le racisme de Richard Jarrett, maire "apolitique" qui répand les idées de l’extrême droite xénophobe dans sa municipalité d’Auchel. Lire le tract distribué lundi à 5000 exemplaires par des militants CGT de la région.

 

 

Lettre Ouverte de la CGT au Maire d’Auchel

 

Chères Auchelloises et chers Auchellois,

 

Vous avez reçu une lettre de Monsieur Richard Jarrett dans votre boîte aux lettres. En tant que 1er magistrat, il s’y positionne sans ambiguïté pour les membres de la Maison Identitaire de l’Artois et s’attaque frontalement en les citant, à deux militants de la CGT. D’ailleurs cette lettre a été mise sur le blog des identitaire avec le commentaire suivant : « Pas de commentaire, tout est dit »

La droite de l’extrême-droite s’est trouvée des alliés de premiers plans à la tête de la mairie d’Auchel. Des alliés de choix qui se déterminent comme étant « sans étiquette » pour dissimuler leur positionnement à l’extrême- droite ou de droite-extrême.

Nous pourrions dire « pourquoi discuter avec une brouette alors qu’il suffit de la pousser ? », mais la provocation du maire d’Auchel précédée de celle de son 1er adjoint, Philibert Berrier, qui pense être protégé par son ancien statut de policier, est telle, qu’elle mérite une réponse afin d’éclairer la population auchelloise qui ne comprend plus ce qui se passe à Auchel.

De plus, et c’est terrible et incompréhensible d’un point de vue démocratique, le maire et son 1er adjoint ont été soutenus par Christelle Fauchet, une élue municipale de l’opposition, également conseillère régionale, complétement décalée des principes mêmes de son parti qui revendique l’héritage de Jean Jaurès.

Rappel des faits

Le 26 juillet dernier, des adhérents de la CGT d’Auchel, de Béthune, de Lillers, de Bruay, d’Isbergues, d’autres unions locales du département, mais aussi de toutes les professions du privé et du public, ont distribué 1000 tracts sur le marché d’Auchel.

Ce tract dénonçait les mensonges de l’extrême droite. Il était en parfaite cohésion avec l’orientation confédérale CGT qui compte près d’un million d’adhérents et qui, historiquement, est le syndicat de la Résistance au nazisme et au pétainisme (75 000 militants CGT sont tombés sous les balles, les tortures ou dans les camps de la mort entre 1941 et 1945).

D’autres organisations, syndicales et antifascistes, se sont jointes à cette diffusion que nous voulions pacifique et citoyenne. La situation était calme quand vers 10h00, 3 puis 10 puis 30 membres de la Maison de l’Artois et du Bloc identitaire (dont à peine 3 Auchellois) sont venus provoquer les militants CGT et antifascistes. Et dans le but de terroriser et d’impressionner, les identitaires ont chargé, allant jusqu’à bousculer le très léger cordon de policiers appelés en renfort à la va-vite.

Monsieur Jarret dit « Auchel aux Auchellois ». Nous pourrions être d’accord, mais puisque Monsieur Jarrett habite à Allouagne, c’est dans cette ville qu’il devrait faire de la politique, non ? Les propos du maire sont d’autant plus paradoxaux que le militant CGT incriminé dans son tract est Auchellois et travaille dans une entreprise auchelloise, mais qu’importe finalement : la CGT n’est pas ultranationaliste, son action ne se limite pas au périmètre d’une ville. Auchel n’est pas en crise d’identité mais en crise sociale.

Internationalisme contre xénophobie

La CGT est internationaliste et non nationaliste. Elle combat les multinationales qui pillent les acquis des travailleurs et les richesses de toute la planète. Les multinationales qui défont et font les gouvernements, poussant des millions de personnes à émigrer vers les pays riches, simplement pour survivre.

Monsieur Jarrett considère que la Maison de l’Artois est complétement légale et que l’achat du local s’est fait en toute honnêteté. Certes, mais l’enquête de moralité sur la composition du conseil d’administration a dû être bâclée ou influencée ; ce qui semble incroyable quand on sait que le premier représentant de l’Etat dans le département du Pas-de-Calais, est l’ancien « patron » des services secrets !

"Auchelloises et Auchellois, vous devez savoir qu’en 2001, le quotidien national Libération publiait plusieurs articles dans lesquels des activistes d’extrême droite ultra-violents (dont le vice-président, un ancien mercenaire, de cette association « auchelloise » prétendument propre) révélaient sans tabou que pour semer le trouble, l’insécurité et déstabiliser le pouvoir, des attentats à la bombe auraient été programmés en France et notamment à Nice. Ils dévoilaient aussi dans ces articles, la nature des fonds secrets destinés à mettre en action la stratégie de la terreur pour favoriser la montée de l’extrême droite et la création de ces maisons identitaires qui fleurissent un peu partout en France et en Europe.

Monsieur Jarrett ose décrire les militants de la CGT comme des extrémistes, des incendiaires, des incompétents, des manipulateurs... Il prétend les mettre au même niveau que les fascistes qu’il soutient... Auchel gangrénée par les affaires

Alors nous allons rappeler aux Auchelloises et Auchellois qu’avant de déblatérer sur la CGT et de dénigrer ses militants, Monsieur Jarrett devrait se taire et se faire oublier, puisque depuis avril 2010 une enquête a été ouverte par le Parquet de Béthune pour trafic d’influence et détournement de biens publics à Auchel.

Et qu’en octobre 2010 le rapport de la Commission régionale des Comptes révélait pour Auchel : « Une situation financière ‘’dégradée ‘’, une situation d’intercommunalité complexe, une lisibilité de l’investissement communal insuffisant, un endettement de la commune très lourd, des charges de personnel en hausse, et des modes de recrutement du personnel ‘’ difficilement compatible avec le principe d’égalité d’accès à la fonction publique ‘’ ».

La CGT dans le camp de la Résistance. Toujours ! Nous rappelons aux Auchelloises et Auchellois, qu’en 2010, la CGT combattait de toutes ses forces la réforme des retraites, et que depuis des années elle lutte contre les plans sociaux et les délocalisations (Faurécia- Auchelaine, etc.)... Pendant ce temps, qu’à fait Richard Jarrett ? Qu’a fait son 1er adjoint si malin ? Que font-ils contre cette misère et ce chômage qui montent ? Que font-ils pour empêcher la fermeture des commerces ?

Dans son tract, Monsieur Jarrett parle par ailleurs de « défilé derrière le drapeau Français ». De quel drapeau parle-t-il ? Celui des FFI et FTP et des syndicalistes assassinés... ou celui des Cagoulards et des pétainistes qui chaque année se rassemblent rue de Verdun à Cauchy-à-la-Tour ?

En tout cas, ce printemps, la CGT a su, elle, honorer la mémoire des mineurs qui en 1941 ont osé défier l’appareil de terreur nazi. Parmi eux des Auchellois morts assassinés, torturés, déportés, gazés, brûlés... Alors que Monsieur Jarrett, le docteur, le maire... se fourvoie dans une mascarade à des fins politiciennes avec les extrémistes de l’extrême droite française, la CGT ne restera pas muette et sourde aux provocations et aux manipulations destinées à détourner l’attention des réalités de la gestion municipale auchelloise.

Auchelloises et Auchellois, depuis sa création en 1895, la CGT a combattu l’extrême droite. La CGT ne peut concevoir que des individus aussi dangereux que les Identitaires puissent avoir pignon sur rue et pavaner en toute impunité dans cette ville d’Auchel chargée d’histoires de la Classe ouvrière en lutte pour ses droits et ses acquis sociaux.

Auchelloises et Auchellois, n’écoutez pas les sirènes des bonimenteurs et de leurs alliés, leurs intérêts sont opposés aux vôtres... Ne laissez pas vos enfants être accaparés par leurs discours populistes... Ceux qui soutenaient Pétain en 1940 en affirmant « Plutôt Hitler que le Front Populaire » et ceux qui l’ont combattu (CGT- PC- gaullistes et socialistes-antifascistes) au nom des acquis, des droits et de la Liberté... avaient des intérêts opposés !

NON Mr JARRETT, Auchel ne sera pas un nouvel Hénin-Beaumont à cause d’erreurs politiques et de malversations de politiciens sans scrupule ni culture, et négationnistes de l’Histoire."

 

 

CAPJPO-EuroPalestine

Publié dans actualités

Commenter cet article