Aurore Martin : La LDH écrit à Taubira afin de dénoncer le non-respect par Madrid de la justice française

Publié le par dan29000

aurore-martinLa LDH dénonce le non-respect par Madrid de la justice française

 

 


Rédaction

05/12/2012


 

Dans une lettre adressée à Christiane Taubira, la Ligue des droits de l'Homme dénonce le non-respect par les autorités espagnoles de la justice française, dans le cadre du cas Aurore Martin.

 


 

Le Président de la Ligue des droits de l'Homme, Pierre Tartakowsky, a demandé au ministre de la Justice, Christiane Taubira, "les mesures que le gouvernement entend prendre pour faire valoir, auprès de son homologue espagnol, le respect des décisions de la justice française", dans le cadre de l'extradition d'Aurore Martin.

L'Audiencie nationale, la plus haute instance pénale espagnole, a décidé de maintenir en détention Aurore Martin sans retirer les faits pour lesquels la justice française n'avait pas autorisé sa remise aux autorités espagnoles, notamment des réunions publiques tenues à Bayonne et Ustaritz, malgré un recours intenté par son avocate.

"Les juges espagnols ne s'estiment pas liés par la décision de la chambre de l'instruction près la cour d'appel de Pau" qui avait limité, en novembre 2010, son autorisation de remettre Aurore Martin aux autorités espagnoles aux seuls faits commis en Espagne, et non aux faits commis en France, dénonce Pierre Tartakowsky dans une lettre adressée ce 4 novembre à Christiane Taubira.

"Ceci revient à ignorer totalement le principe de spécialité, sans même s'attarder sur le désaveu infligé aux autorités judiciaires françaises," ajoute le président de la LDH. "Ceci confirme aussi l'arbitraire et l'absurdité d'une situation qui voit la France livrer une de ses ressortissantes à une juridiction d'exception étrangère pour des faits non punissables en France, et pour lesquels Aurore Martin encourt des années de prison en Espagne."

Selon la LDH, le cas d'Aurore Martin est "un cas évident de violation de la liberté individuelle d'une personne".

La Ligue des droits de l'Homme demande au ministre "les mesures que le gouvernement entend prendre pour faire valoir, auprès de son homologue espagnol, le respect des décisions de la justice française". Par ailleurs, elle voudrait savoir aussi "les initiatives que le gouvernement entend prendre pour, au niveau européen, modifier en profondeur" le système du mandat d'arrêt européen, un "système déplorable pour les libertés individuelles, mais aussi pour l’image que l’Union européenne donne du respect dû à ses citoyens".

Fin novembre, la LDH et de nombreuses personnalités ont également demandé à François Hollande et au gouvernement français d'intervenir auprès de Madrid pour obtenir la remise en liberté d'Aurore Martin et de s'impliquer davantage dans le processus de paix au Pays Basque.

 

 

 

Source : EITB. COM

Publié dans actualités

Commenter cet article