Australie : initiative de Sea Shepherd pour protéger la mer de Corail

Publié le par dan29000

Sea Shepherd News

 

Le vent a tourné pour la faune marine en Australie: Sea Shepherd propose d’aider à protéger la fragile mer de Corail australienne

 

Requin tigre. Photo: Eric ChengRequin tigre. Photo: Eric Cheng

Sea Shepherd Conservation Society a annoncé qu’elle offrait son expertise, ses bateaux et ses ressources pour aider à patrouiller et à protéger la réserve marine la plus vaste du monde, la mer de Corail, nouvellement créée par l’Australie, afin de permettre de sauvegarder cette magnifique ressource océane, sa faune et sa flore.

À l’issue d’une longue période de consultation publique, le gouvernement australien a annoncé jeudi avoir pris des mesures audacieuses pour créer cette réserve marine. Sur le site Internet du gouvernement australien, on peut lire: "Cette action marque un tournant dans la protection et la gestion de nos océans." Vient ensuite cette explication: "Tout comme les parcs nationaux sur le territoire, les sanctuaires marins sont maintenant reconnus comme partie intégrante des objectifs nationaux pour lutter contre les menaces sans précédent qui pèsent sur notre faune marine unique."

Avec cette annonce, le gouvernement a fait savoir que l’application de la loi serait la clé du succès de ce réseau de parcs marins nouvellement créé. Sans cela, des bateaux de pêche étrangers continueraient d’exploiter les écosystèmes fragiles de la région et d’y pratiquer le braconnage, la surpêche, la pêche aux ailerons de requins et autres activités illégales.

Selon Peter Lindsay, ancien député de la circonscription d’Herbert, l’Autorité du Parc marin de la Grande barrière devra être chargée du contrôle de la plus grande réserve marine du monde: "Il ne sert à rien d’avoir une réserve marine si l’on ne peut pas y patrouiller et y faire la police. (…) Il faudra qu’ils reçoivent le financement adéquat, ils ne peuvent pas faire cela avec leur budget actuel. Même s’il faut pour cela 10 millions de dollars supplémentaires, ce sera de l’argent bien employé."

En réponse aux déclarations du gouvernement australien, Sea Shepherd propose de collaborer et de mettre ses ressources et son savoir-faire à la disposition de l’Australie pour protéger ces eaux contre les bateaux de pêche étrangers qui interviennent illégalement à l’intérieur du nouveau sanctuaire de la mer de Corail, une solution qui ne coûterait rien du tout au contribuable australien.

Les requins seront protégés contre la surpêche dans la mer de Corail. Photo: Julie AndersenLes requins seront protégés contre la surpêche dans la mer de Corail. Photo: Julie Andersen

Sea Shepherd fournirait aussi ses bateaux, et les membres de l’Autorité du Parc marin de la Grande barrière, comme ceux des autres autorités australiennes concernées, y seraient les bienvenus. Ces autorités seraient ainsi représentées à bord des bateaux patrouillant la mer de Corail.

Nous pourrions collaborer avec les autorités australiennes dans la mise au point de stratégies et dans la mise en œuvre de programmes appropriés, et nous les aiderions à sanctionner les activités de pêche illégales.

Sea Shepherd a montré depuis longtemps qu’elle savait défendre et protéger les écosystèmes et les animaux marins dans le monde entier, et nous sommes très populaires en Australie. Notre programme aux îles Galápagos, en Équateur, est l’exemple même de la manière dont notre organisation peut aider des autorités locales à protéger leur population de requins et leurs écosystèmes marins. Nous y avons contribué pour plus de 4 millions de dollars à l’acquisition d’un navire patrouilleur, à l’installation de systèmes d’identification des bateaux, à la formation, à l’application de la loi, à la constitution d’une équipe qui patrouille avec des chiens dressés à renifler les ailerons, et nous y fournissons une aide juridique pour la poursuite des contrevenants. Nous avons eu les félicitations des autorités, de la marine et des responsables de la réserve marine des Galápagos. Ensemble, nous protégeons leurs eaux riches en faune et en flore contre les braconniers et les flottes internationales de pêche illégale qui cherchent à piller les économies et les écosystèmes locaux.

"Sea Shepherd est prête à travailler avec n’importe quel gouvernement et n’importe quelle autorité locale pour protéger leurs eaux, déclare notre fondateur, le Capitaine Paul Watson. Contrairement à d’autres organisations de protection de la nature, nous avons les ressources et l’expérience pour cela et nous avons à notre actif une sensibilisation du public et un soutien au niveau mondial, des programmes en cours de réalisation, un savoir-faire dans les relations avec les médias, la formation, l’expérience des chiens dressés à repérer les ailerons et les systèmes d’identification des bateaux. Nous sommes prêts à mettre notre expérience au service de la protection à long terme de la mer de Corail australienne."

 

Publié dans environnement

Commenter cet article