Avignon : appel du Collectif Vauclusien contre la xénophobie et le racisme d'Etat

Publié le par dan29000

 

Appel du Collectif Vauclusien contre la Xénophobie et le Racisme d'État


NI CHARTER, NI KARCHER !

 

 

Rassemblements les
 
7 juillet à 20h30, Place du Palais des Papes,
pour la première de « Enfant » de Boris Charmatz.
><-><-><-><-><-><-><-
15 juillet à 20h30, Salle Polyvalente de Montfavet,
pour la première de « YahiaYaïch - Amnésia » de Jalila Baccar et Fadhel Jaïbi.
><-><-><-><-><-><-><-

 

DE l'AIR, DE l'AIR, OUVREZ LES FRONTIERES

LE DROIT DES ÉTRANGERS A TOUJOURS ÉTÉ LE LABORATOIRE DU PIRE


La seule vague qui menace la France, c'est la vague brune, la vague du racisme, de la xénophobie et du rejet de l'autre. C'est une vague portée par un Etat policier qui surveille, fiche, réprime, criminalise toute forme de contestation sociale et qui a créé des catégories de citoyen-ne-s ayant des droits inférieurs aux autres.
Sous prétexte de lutte contre des afflux migratoires mythiques, cet État instaure un contrôle général sur la population et grignote nos droits et libertés à TOUS.
Ceux qui quittent leur pays, avec ou sans papiers, ont le droit de
travailler, de se soigner, de se loger, d'étudier, de mener une vie
familiale normale. Ces hommes et ces femmes à la recherche d'un avenir meilleur, souvent au péril de leur vie, sont la richesse du monde.
En période de crise, la stigmatisation de l'étranger est une vieille recette de diversion par la désignation d'un bouc-émissaire et de division entre les peuples au service d'une minorité de nantis.
Alors que le peuple tunisien et l'ensemble des peuples arabes sont en train de reconquérir leur dignité bafouée par des dictateurs naguère encensés par Sarkozy, Obama et les organismes internationaux, ne permettons pas que chez nous, se généralisent les contrôles au faciès, la traque, l'enfermement et l'expulsion des sans-papiers, la chasse aux étrangers, immigrés en situation
régulière, demandeurs d‘asile, Roms.(Cf. Loi Besson récemment votée).
Le Vaucluse est devenu une terre d'élection de l'extrême-droite en France avec toutes les dérives qui y sont rattachées. Nous refusons cette France-là, celle où la solidarité est devenue un délit. Ici et ailleurs soutenons les peuples qui se lèvent pour pouvoir vivre dans l'indépendance, la liberté, la dignité, en paix et en coopération avec tous les peuples.
Lorsque les droits de CERTAINS hommes et femmes sont niés ce sont nos droits à TOUS qui sont menacés.
Les personnes sans-papiers vivent ici, travaillent ici, elles doivent être régularisées.


_____________________________________________
ZPAJOL liste sur les mouvements de sans papiers

Publié dans actualités

Commenter cet article