Banque postale, livret A et prêts aux collectivités locales

Publié le par dan29000

Financement des collectivités locales : Il faut centraliser la totalité des fonds collectés par le Livret A !

lundi 10 octobre 2011

 

 


L’éventualité, pour La Banque Postale, annoncée par son président et évoquée par le Parisien de ce jour, d’utiliser une partie des fonds du livret A pour effectuer des prêts aux collectivités locales n’est pas une solution acceptable mais pose une vraie question !

 

 


Pour mémoire, La Banque Postale est le seul établissement financier à centraliser la totalité des fonds collectés par le livret A à la Caisse des Dépôts et Consignations. Les autres banques peuvent conserver jusqu’à 35 % dans leur bilan.

L’idée de Mr Wahl, président de La Banque Postale, serait de faire comme les autres banques en conservant une partie des fonds collectés par le Livret A. Cette manne serait utilisée pour alimenter la société de financement des nouveaux prêts accordés aux collectivités locales par la nouvelle filiale détenue par La Banque Postale et la Caisse des Dépôts et Consignations. Cette société de financement, aujourd’hui une filiale de DEXIA, dispose de 80 Milliards d’actifs dont l’origine peut être douteuse pour plusieurs milliards d’euros ! Cette solution est donc inacceptable ! En clair, le risque serait que les encours du livret A servent à éponger des choix économiques désastreux.


Pour un financement vertueux !

Le financement des collectivités nécessite des besoins de liquidités auquel le système bancaire ne répond plus. C’est d’ailleurs une raison pour laquelle le gouvernement met en place, par la création d’une filiale commune à La Banque Postale et la Caisse des Dépôts et Consignations, une structure chargée d’accorder des prêts aux collectivités locales.


Pour Sud-PTT, il est indispensable d’imposer à l’ensemble des banques de centraliser la totalité des encours du Livret A à la Caisse des Dépôts et Consignations. Ces nouveaux fonds ainsi centralisés permettraient de mettre à disposition des liquidités pour le financement des collectivités territoriales, sans remettre en cause le financement du logement social.


Il est bon de rappeler que cette solution est compatible avec les règles communautaires. En effet, la Commission Européenne avait imposé la banalisation de la distribution du Livret A mais n’avait aucunement remis en cause la centralisation des fonds collectés. Le gouvernement, pour faire plaisir à ses amis banquiers en 2008, avait décidé d’une libéralisation encore plus importante que celle imposée par la Commission Européenne… On voit le résultat !


Pour Sud-PTT, la réflexion sur la création d’un pôle financier public doit, urgemment, être remise à l’ordre du jour.

Publié dans actualités

Commenter cet article