Besson : Son site doit être fermé, il tombe sous le coup de la loi

Publié le par dan29000

Peut-être n'avez-vous pas encore visité le "fameux" site de Besson où est censé se dérouler le débat sur l'identité nationale, cela se nomme, sans rire, Grand débat sur l'identité nationale ! Avec à gauche le drapeau français et à droite, "Liberté égalité fraternité". 
Depuis plusieurs jours, plus d'un participant se plaignait de ne jamais voir certains commentaires postés. Le site, comme un peu partout, est modéré, ce qui semble normal. Sauf que les commentaires mettant en cause ce débat, voire ce site, ne passent jamais. Etrange, mais bon, c'est Besson, ministre de Sarkozy, alors on ne va pas jouer les étonnés. 
La démocratie et ce gouvernement, cela fait deux, c'est pas un scoop.
Non, ce qui est plus grave, c'est que le site véhicule sans aucun problème, pour le moment, des propos racistes. Propos, qui normalement, tombent sous le coup de la loi.
Je sais, penser que la loi doit s'appliquer à un ministre, cela peut faire sourire.
En France, la loi elle s'applique surtout pour les sans-papiers déportés en Afghanistan, pour les chômeurs radiés, pour les manifestants ou pour les épiciers quand ils habitent Tarnac.
Pour la police, pour les patrons ou pour les ministres...faut voir.
Wait and see...
Alors disons-le, ce site devrait être fermé car il tombe sous le coup de la loi.
Jugez-en :

«La France est devenue une colonie de l’Afrique.» «Les incidents qui se multiplient concernent pratiquement toujours les communautés africaines et musulmanes.» «Les étrangers vivent grâce aux allocations familiales alors que nous, propres Français, nous n’y avons pas droit car nous travaillons.»

Ce lundi soir, deux gros médias du web, titrent là-dessus, MEDIAPART et LE POST, alors espérons que le buzz va se faire. Certes ils ne demandent pas encore la fermeture. Mais il faut aller jusqu'au bout de la logique.
On a aussi pu constater depuis deux jours, des forums de discussions fermés tellement les commentaires devenaient racistes après le référendum helvétique. C'est un signe inquiétant pour la démocratie. Alors quand c'est un site gouvernemental qui propage la haine raciale en laissant passer ce genre de paroles, alors qu'il existe un modérateur, l'on est à même de penser que cela est volontaire, et que nous ne sommes pas dans la négligence coupable.
Quelle force politique aura le courage de demander la fermeture de ce site nauséabond ?
L'odeur de moisi venue de Suisse et d'Italie (voir article ci-dessous sur ce maire italien qui recense les sans-papiers pour les dénoncer) commence à se propager ici.
Nous ne laisserons pas faire.

Publié dans actualités

Commenter cet article