Béthune : Rassemblement devant l'hôpital à 14 h jeudi

Publié le par dan29000

 

UNION LOCALE CGT de BÉTHUNE

558 rue de Lille 62400 BÉTHUNE Tel/fax : 03 21 56 16 19 – ulcgt.bethune kMj gmail.com

 

 

SPÉCIAL BRADERIE 2011

NON AU DÉMANTÈLEMENT DES SERVICES DE LA SANTÉ HOSPITALIÈRE


LE SERVICE PUBLIC DE SANTÉ HOSPITALIÈRE DOIT RESTER INTÉGRALEMENT Á BÉTHUNE… ET L’ARRONDISSEMENT DOIT CONSERVER TOUTES SES COMPÉTENCES PUBLIQUES, DE PROXIMITÉ ET DE SOINS POUR L’ENSEMBLE DE LA POPULATION !

 

 

 

Quand Roselyne BACHELOT, ministre de la Santé, et André FLAJOLET, député-maire de St Venant, décidaient de la réorganisation / restructuration complète des services publics de la santé hospitalière, la CGT avait déjà alerté l’opinion sur les dangers à venir de cette régionalisation de la santé publique.

Depuis 3 ans, la situation empire chaque année, et le démantèlement des hôpitaux publics a commencé : la stratégie de Bachelot / Flajolet (UMPistes réputés du camp libéral) est de faire de la place pour répondre aux demandes des multinationales privées de la santé, telle que la Générale de Santé qui s’accapare année après année de pans entiers de services de santé.

Celui qui a déjà vu un épisode de la série « Urgence » aura compris combien le système de santé que Bachelot / Flajolet ont proposé et mis en place, est une copie conforme du système en place aux USA.

C’est-à-dire que pour avoir les meilleurs soins, les meilleurs spécialistes, les meilleures conditions de séjour proches de chez soi, l’important n’est pas d’être un être humain, mais c’est d’avoir une carte bleue et une bonne mutuelle… vous n’êtes plus un patient, vous êtes un client… Cette réalité est déjà bien présente avec les dépassements d’honoraires, les délais d’attente pour se faire soigner ou pour avoir accès à un spécialiste, ou pour se faire opérer à l’hôpital public qui est censé garantir l’égalité devant la maladie sans se soucier des revenus ou de classe sociale.

Bachelot / Flajolet ont répondu aux multinationales et aux exigences européennes… la santé publique doit être rentable et être mis en concurrence libre et non faussée. D’où les répercussions négatives qui vont à l’encontre des intérêts des citoyens de ca pays : fermetures d’établissement de proximité et délocalisation de services, spécialisation des hôpitaux, démantèlement des urgences et des Samu de proximité, politique de régionalisation des soins…

Dans quelques années, voire quelques mois, certains-es d’entre nous devront faire des dizaines voire des centaines de kilomètres selon la pathologie et la nature des soins… et des milliers pour les visiteurs !

Avec la méthode Bachelot / Flajolet / UMP, au nom des économies budgétaires, c’est le patient qui paiera toutes les factures… sauf s’il a les moyens financiers de se faire soigner dans une clinique… la médecine à 2 ou 3 vitesses ne doit pas se mettre en place dans la 5ème puissance économique mondiale.

Trois mensonges d’Etat

1) On nous parle de déficit de la Sécu, alors que rien que pour 2010, l’exonération de cotisations sociales accordées aux employeurs (pas aux salariés) a été de 34 milliards d’euro ( 2 fois le déficit annoncé) dont 27 milliards pour les plus grandes entreprises multinationales cotées à la bourse (CAC 40) qui ont reversées 80 milliards à leurs actionnaires (2010).

2) On nous parle de déficits publics, alors que les guerres, menées actuellement par la France, coûtent plus de 4 milliards d’euro par an… les budgets militaires explosent mais les hôpitaux ont de moins en moins de moyens pour développer des services de qualité et des compétences nouvelles…

3) On nous dit qu’il y a « trop de fonctionnaires », alors que les entreprises privées qui s’accaparent des dits « marchés » publics (santé/éducation/énergies/réseaux ferrés et routiers/communications…) au nom des PPP (partenariat public privé) sont 15% plus chères… le marché est juteux pour les actionnaires mais désastreux pour les travailleurs et les citoyens ordinaires de ce pays… le libéralisme veut nous sacrifier sur l’autel de la rentabilité et de la libre concurrence !

ENSEMBLE RESISTONS, SIGNONS LA PÉTITION ET RASSEMBLONS NOUS CONTRE CETTE PRISE DE POUVOIR DES MARCHÉS FINANCIERS, DES DOCTRINES LIBÉRALES ET DES MULTINATIONALES… SUR NOS VIES….

 

TOUS AU RASSEMBLEMENT DEVANT L’HÔPITAL DE BÉTHUNE Á 14H00 LE JEUDI 8 SEPTEMBRE 2011 !


Publié dans actualités

Commenter cet article