Béziers : message des enseignants du lycée Jean Moulin après l'immolation de leur collègue

Publié le par dan29000

Message des enseignants du Lycée Jean Moulin de Béziers

Message des enseignants du Lycée Jean Moulin de Béziers, 16 octobre 2011


Notre collègue du lycée Jean-Moulins à Béziers qui s’est immolée est décédée. Nous sommes tous bouleversés voire traumatisés. Nous sommes en AG depuis 2 jours et avons refusé d’accueillir les élèves en classe, et décidé une grève illimitée jusqu’à ce que les responsabilités soient établies.

 

Voici notre programme :

  • Lundi 17, matin 8h AG, après-midi marche blanche silencieuse avec un bandeau noir à Béziers
  • Mardi matin AG, 14H départ pour une manifestation académique au rectorat de Montpellier
  • Mercredi 19 : obsèques ?
  • Jeudi 10h débrayage, commémoration de ce drame dans tous les établissements de France.

Nous souhaitons une mobilisation générale pour que la souffrance au travail cesse et que de tels drames ne se renouvellent plus.

 

PS : Lise à dit en s’enflammant : « je le fais pour Vous »

Luc Chatel a menti, elle n’était pas suivie médicalement, ni fragile, mais consciencieuse, compétente, aimant son travail et courageuse.

Nous comptons sur Vous tous.

Merci de diffuser ce mail à toutes vos connaissances afin d’alerter l’opinion, pour que l’éducation nationale ne devienne pas France-telecom…
Merci

F P, Lycée Jean-Moulin- Béziers

C’est toujours tellement facile lorsqu’une personne prend une décision extrême de la dire malade, fragile…..

C’est oublier que cette enseignante a attendu la récréation, qu’elle s’est aspergée d’essence « DEBOUT », qu’elle a dit aux élèves « Je le fais pour vous » et qu’elle a allumé son allumette… C’est un acte inoui, d’un courage ou d’un désespoir insensé.. Elle ne pouvait pas ne pas savoir les souffrances qu’elle allait endurer…Personne ne parle du « non-soutien » de la direction ou du proviseur de cet établissement. Les media reprennent sans fin la même lithanie du Minsitre…Un fait demeure : Elle s’est tuée sur son lieu de travail, avec une méthode pour le moins inhabituelle et traumatisante. Le ministre pourra dire ce qu’il veut, les enseignants de son établissement ne semblent pas du tout penser comme lui.

 

======================================

 

Drame de Béziers : la CGT Educ’Action s’indigne !

Communiqué de la CGT Educ’Action Gard-Lozère, 14 octobre 2011 :

 


La CGT Educ’Action 30-48 vient de prendre connaissance du drame absolu survenu à la cité scolaire de Jean Moulin Béziers : l’immolation par le feu d’une collègue sur son lieu de travail.

Notre émotion est vive et nos pensées vont en priorité à notre collègue qui lutte pour sa survie, à sa famille, à ses proches et à toute la communauté éducative de Jean Moulin Béziers.

Notre peine est immense mais notre colère est grande.

En effet, nous avions alerté directement le Recteur au cours d’une entrevue, sur les nombreux cas de souffrance au travail recensés liés à la très forte dégradation des conditions de travail. Celui-ci a eu sur le sujet une attitude pour le moins désinvolte et une réponse presque méprisante.

 

Cela fait des années que la CGT Educ’Action dénonce la dégradation des conditions de travail des enseignants. Ceux-ci ont pris de plein fouet les mesures de dérégulation et de libéralisation des services publics.
La mise en concurrence des établissements, les techniques de management, les contrats d’objectifs, la multiplication des missions et autres gains de productivité ont provoqué chez beaucoup d’agents un surcroît de dépression et de stress au travail.

On a parlé des suicides à France Télécom et à La Poste : les risques psycho-sociaux s’étendent à tous les services publics, y compris l’Education. En témoigne ce drame qui s’est déroulé en pleine cour de récréation. Cet évènement nous révolte.

Sarkozy nous dit que les agents de la Fonction Publique sont « protégés ». De qui se moque-t-on ?

De plus en plus, les personnels se sentent démunis et désemparés. Ils ont de plus en plus de difficultés à exercer leur mission d’enseignement. Face à leur désarroi, l’administration, comme par exemple dans un lycée de Bagnols / cèze, répond « vous n’avez qu’à démissionner ! » . En même temps, on précarise l’emploi, et on n’assure plus la formation initiale au sein de l’Education Nationale.

La CGT Educ’Action n’oppose pas les salariés du privé et du public car tous sont affectés, d’une façon ou d’une autre, par ce modèle économique néolibéral, générateur de souffrance au travail. Elle dénonce les propos méprisants de Nicolas Sarkozy à l’égard des fonctionnaires, qui révèle une grave ignorance du monde du travail.

La CGT Educ’Action revendique la mise en place d’une politique sociale et humaine, pour tous les salariés, où les services publics – notamment l’Ecole – doivent avoir toute leur place.

La CGT Educ’Action du Gard Lozère appelle tous les personnels à prendre 15 minutes en prolongement d’une récréation pour un temps de réflexion sur cette tragédie.

La CGT Educ’Action Gard-Lozère, Nîmes le 14 octobre 2011

 

 

Source : Solidarité ouvrière

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 17/10/2011 18:51



C'est terrible qu'une enseignante s'immole devant ou dans son Lycée, il faut vraiment être au bout du bout et ne pas penser à tous ces adolescnets qui ont vu
cet acte qui n'est pas anodin ...


Elle devait être dans un mal-être terrible mais pourquoi, personne ne s'en est rendu compte ...


Beaucoup de questions mais peu de réponses et c'est bien dommage ...



dan29000 17/10/2011 22:31



Tu as raison, mais beaucoup d'enseignants sont en difficulté car l'école le lycée le collège et l'université sont en difficulté, attaqués par SARKOZY depuis des années...