Bordeaux : solidarité avec les 13 postiers assignés devant le tribunal

Publié le par dan29000

 

 

 

 



Relaxe pour les 13 postiers de Bordeaux-Bègles



En 2005, 14 militants syndicaux ont été durement sanctionnés par La Poste suite à un conflit social sur le centre de tri de Bègles. 13 d’entre eux sont assignés le vendredi 5 novembre 2010 devant le Tribunal Correctionnel de Bordeaux, un des leurs étant malheureusement décédé en 2009.


Ces militants agissaient avec l’ensemble du personnel contre les suppressions d’emplois sur leur lieu de travail. La Poste a baladé les organisations syndicales de réunions en réunions. Elle a refusé de négocier, a préféré jouer le pourrissement provoquant ainsi l’exaspération du personnel.


Pire, à la demande de la direction de La Poste, le Préfet de la Gironde a fait intervenir le GIPN au matin du 26 mai 2005, alors que les postiers voulaient que la direction écoute leurs revendications.


L’intervention du GIPN dans un conflit du travail constitue une atteinte claire au droit de revendiquer des organisations syndicales.


La Poste a voulu décapiter les équipes syndicales et mettre fin à toute velléité de résistance des personnels face à ses projets de restructuration. En interne, elle a prononcé de lourdes sanctions administratives, un licenciement et des exclusions de fonction allant jusqu’à 2 ans. Au terme de leur sanction, La Poste a refusé de réintégrer les militants sur le centre de tri. Elle les a dispersés sur plusieurs services du département sur des métiers différents. Elle a voulu, en déposant plainte faire passer des syndicalistes et des postiers pour des délinquants et criminaliser l’action syndicale.


Les craintes qu’exprimaient les organisations syndicales se sont confirmées : depuis La Poste a fermé le centre de tri de Bègles et a supprimé 450 emplois ! Les centres d’Agen, Dax, Périgueux également ont fermé avec tout ce que cela implique : désastre social, multiplication des camions sur les routes, mobilités forcées etc.


La Poste ne peut répondre aux revendications par la répression.


Attachés au droit de revendiquer, nous demandons la relaxe pour les 13 syndicalistes du centre de tri de Bordeaux Bègles.


A l’initiative de Solidaires 33, UD CGT 33, FSU 33

 

http://relaxepostiers.rezisti.org/ 

Publié dans actualités

Commenter cet article