Bordeaux : suicide par le feu d'un salarié de 57 ans chez France Télécom

Publié le par dan29000

 

 

France Télécom : un salarié se suicide en s'immolant par le feu

LEMONDE.FR avec AFP | 26.04.11 |

 

 

 

Un salarié de France Télécom-Orange âgé de 57 ans s'est suicidé mardi 26 avril au matin en s'immolant par le feu sur le parking de l'agence entreprise de Mérignac, près de Bordeaux.

"Les secours arrivés sur place n'ont pu que constater le décès de ce salarié âgé de 57 ans", a précisé la direction du groupe, ajoutant avoir monté une cellule psychologique, et annonçant le déplacement "immédiat" sur les lieux de la directrice exécutive d'Orange France Delphine Ernotte et du directeur des ressources humaines Bruno Metling.

L'homme qui s'est suicidé était père de quatre enfants. Il était représentant du personnel pour la CFDT et préventeur, c'est-à-dire chargé des conditions de travail, de l'hygiène et de la sécurité, depuis plusieurs années.


UN CHANGEMENT DE POSTE "MAL VÉCU"


Sebastien Crozier, responsable syndical (CFE-CGC/Unsa) sur le site de France-Télécom-Orange, a précisé sur i-Télé que "cette personne avait été très affectée par la période de redéploiement, de suppression d'emploi" mise en place par l'ancien directeur du groupe Didier Lombard. Ce salarié avait "exprimé [à ses collègues] sa difficulté à retrouver un équilibre" après cette période de tension sociale.

  "Fonctionnaire à France Télécom depuis 30 ans, il a changé souvent de poste", a aussi indiqué François Deschamps, responsable CFE-CGC/Unsa de la région Sud-Ouest. "Cette mobilité imposée lui avait fait vendre sa maison, il avait écrit à plusieurs reprises à sa direction et il n'avait pas eu de réponse à ma connaissance".  François Deschamps, qui avait vu le salarié deux ou trois semaines plus tôt, ne l'avait pourtant pas "senti au pied du suicide". Il décrit une personnalité sociable. "C'était quelqu'un de très reconnu professionnellement, de très crédible."


"TOUT N'EST PAS RÉGLÉ À FRANCE TÉLÉCOM"


D'autres syndicats ont fait part de leur tristesse après ce suicide. "C'est un drame", a déclaré Pierre Dubois de la CFDT. La CGT a indiqué de son côté que ce suicide était "la démonstration que tout n'est pas réglé à France Télécom".

France Télécom avait été marqué par une crise sociale d'ampleur après une vague de suicides de salariés entre janvier 2008 et fin 2009, au sein du groupe de quelque 100 000 salariés. Le système de management mis en place à partir de 2004 pour inciter au départ 22 000 salariés en trois ans a notamment été mis en cause.

Selon un décompte de l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, créé à l'initiative de deux syndicats du groupe (SUD et la CFE-CGC/Unsa), on a encore déploré un suicide en 2011, survenu en janvier au domicile d'un salarié, et 27 suicides et 16 tentatives en 2010. Des chiffres que ne confirme pas la direction.

Publié dans actualités

Commenter cet article

Mitsuko 27/04/2011 06:57



Bonjour Dan,


Il faut avoir  tenu au-delà de ses forces pour prendre la décision de se suicider en s'immolant par le feu en ayant 4 enfants ...


France Télécom a beaucoup de travail à faire pour arriver à remettre cette entreprise en phase avec la vie pour que cette entreprise soit digne de confiance
aux yeux des salariés car trop c'est trop et là, ils ont quand même fait très fort et ça restera dans la mémoire de l'entreprise ... Ce qui n'est pas vraiment glorieux ...


Bon mercredi à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 27/04/2011 13:42



Comme sur beaucoup d'autres sujet, c'est une vraie habitude de société, l'enfumage en forme de "on va changer" alors qu'en réalité rien ne change fondamentalement, à part le directeur, ou 
alors des changements cosmétiques...Insupportable...!