Botswana, Kalahari : l'eau interdite pour les Bushmen, mais pas pour Wilderness Safaris

Publié le par dan29000

 

 

 

 

 

 

 

 

Campagne mondiale de Survival en soutien aux Bushmen du Botswana

 

 




Une nouvelle pétition appelant la compagnie touristique controversée Wilderness Safaris à retirer son luxueux lodge du territoire des Bushmen au Botswana appelle à la mobilisation de l’opinion publique internationale.

Tandis que les Bushmen du Kalahari central sont privés d’eau par leur gouvernement, le luxueux lodge de Wilderness Safaris, implanté sans leur consentement en plein cœur de leur territoire, dispose de toute l’eau nécessaire pour alimenter sa piscine et ses douches.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré : ‘Tant que les Bushmen n’auront pas accès à l’eau sur leur propre terre, Wilderness Safaris devra se tenir à distance. Si son lodge reste ouvert alors que les Bushmen sont privés d’eau, cela signifie que Wilderness soutient la politique gouvernementale visant à maintenir les Bushmen hors de leur terre’.

La pétition a déjà rassemblé des signatures de sympathisants de plus de 80 pays, alors qu’elle a été lancée il y a une semaine à peine.

Parmi les commentaires de milliers de signataires, un sympathisant du Royaume-Uni s’adressant au gouvernement botswanais écrit : ’L’histoire rendra compte de votre comportement honteux. Les Bushmen sont un peuple magnifique et fier’.

Un sympathisant de Tanzanie dénonce : ‘La construction d’un lodge touristique par une compagnie qui se prétend responsable ne peut se justifier si elle n’a pas obtenu le libre consentement des habitants ancestraux de cette terre’.

Aux Etats-Unis, un sympathisant s’alarme : ‘Je suis choqué de constater que le gouvernement botswanais se permet de mettre en danger la vie de ses citoyens pour des raisons purement lucratives. Lorsque les touristes apprendront comment cette terre a été acquise, ils n’auront plus envie de s’y rendre’.

Les Bushmen de la Réserve du Kalahari central ont été expulsés de leur terre par le gouvernement botswanais en 2002. La Haute Cour du pays a jugé leur éviction ‘anticonstitutionnelle’ et ‘illégale’ et a décrété que les Bushmen avaient le droit de retourner chez eux. Cependant, nombreux sont les Bushmen qui ne peuvent retourner sur leur territoire, le gouvernement persistant à leur refuser l’accès à l’eau ou le droit de pratiquer la chasse alimentaire.

S
urvival a également lancé une campagne internationale de boycott du tourisme au Botswana soutenue par des personnalités telles que Gillian Anderson, Quentin Blake, Joanna Lumley, Sophie Okonedo et Mark Rylance.

 

 

Source Survival

 

Signez la pétition  ICI 

 

 

 

 

 

Publié dans environnement

Commenter cet article