Brennelis : un inventaire radiologique avant toute autorisation

Publié le par dan29000

Brennilis : Le collectif des 7 de la CLI 29 réclame l’inventaire radiologique avant toute chose ! 
 
Communiqué du 12 mai 2010 des 7 associations (AE2D, BV, CLCV, ERB, GMB, SDNC, VMA*) membres du collège « associations » de la CLI - Commission locale d’information - de Brennilis
Brennilis :
inventaire radiologique nécessaire avant toute autorisation partielle .

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) veut soumettre une autorisation d’achèvement de démantèlement partiel de la centrale nucléaire de Brennilis. Les 7 associations (AE2D, BV, CLCV, ERB, GMB, SDNC, VMA)* membres du collège « associations » de la CLI - Commission locale d’information - de Brennilis tiennent à rappeler que ces travaux concernent la Station de Traitement des Effluents (STE) où s’est écrasé un fût de boues radioactives. Ils auraient du être achevés en 2001. Malgré un décret en 2004 prolongeant l’autorisation, ces travaux n’étaient toujours pas terminés lors de l’annulation du décret de démantèlement complet en juin 2007, ce qui montre la difficulté de l’opération.

Les associations demandent que la reprise de ces travaux ne soit pas autorisée avant un inventaire radiologique complet du site, préconisation faite par la commission d’enquête dans son avis rendu public le 24 mars 2010. Depuis novembre 2007, les associations l’ont réclamé au ministre de l’environnement dans un courrier commun avec la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendante sur la RADioactivité ).

Au vu des analyses des échantillons de la STE qui viennent d’être communiquées, les associations demandent une décontamination du chenal, recommandée aussi par la commission d’enquête, sur une profondeur d’au moins 60 cm et non 20 cm comme il est prévu. Elles s’interrogent sur le devenir des déchets qui seront issus du démantèlement de la STE, car ceux-ci contiennent des éléments à longue vie radioactive pour lesquels il n’existe aucun stockage.

L’association AE2D, avec l’appui des autres associations, demandait par courrier du 3 mai 2010 à Mr Maille, président de la CLI de la réunir au plus vite suite aux conclusions de la commission d’enquête et au décret de parution du décret de création de l’ICEDA (Installation de Conditionnement et d’Entreposage des Déchets Activés) du Bugey . Pour toute réponse, il lui a été annoncé une prochaine séance plénière fixée au 8 juillet. Comment ne pas l’interpréter comme une volonté de ne pas agir face à une ASN qui veut avancer tous azimuts, méprisant la demande de milliers de citoyens d’ouvrir un débat sur la question globale du démantèlement ?

Chantal Cuisnier 02 98 53 81 79

*Agir pour un environnement et un développement durables, Bretagne vivante, Consommation logement et cadre de vie, Eau et rivières de Bretagne, Groupement mammologique breton, Sortir du nucléaire Cornouaille, Vivre dans les monts d’Arrée

Sortir du nucléaire Cornouaille

53, impasse de l’Odet 299000 Quimper

http://sortirdunucleairecornouaille.org


De : Le collectif des 7 de la CLI

Publié dans environnement

Commenter cet article