Brésil : la Cour suprême légalise les unions civiles entre personnes du même sexe

Publié le par dan29000

 

 

Amnesty International

Brésil : la Cour suprême légalise les unions civiles entre personnes du même sexe



Le fait que la Cour suprême brésilienne ait décidé d’accorder aux couples homosexuels les mêmes droits qu’aux couples hétérosexuels constitue une avancée importante en faveur des droits des lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles et transgenres dans le pays, a déclaré Amnesty International vendredi 6 mai.

 

Jeudi 5 mai, 10 juges ont statué à l’unanimité que des partenaires du même sexe avaient des droits identiques à ceux des hétérosexuels mariés.

 

« C’est un moment historique pour les couples homosexuels brésiliens, a indiqué Guadalupe Marengo, directrice adjointe du programme Amériques d’Amnesty International.

 

« Nous nous félicitons de cette évolution et espérons que cette décision importante ouvrira la voix au respect de l’ensemble des droits des lesbiennes, des gays et des personnes bisexuelles et transgenres au Brésil. »

 

La décision de la Cour suprême reconnaît les droits des couples homosexuels en matière de retraite, d’héritage et d’adoption.

 

Elle est le fruit d’une campagne menée de longue date par le mouvement lesbien, gay, bisexuel et transgenre au Brésil.

 

« Cette décision représente une victoire importante pour la communauté gay et lesbienne, et pour la démocratie au Brésil, a expliqué Toni Reis – président de l’Association brésilienne des gays, lesbiennes et travestis (ABGLT) – à Amnesty International vendredi 6 mai.

 

« Auparavant, les unions homosexuelles ne pouvaient être officialisées que par le biais d’un contrat commercial, comme si le couple était une entreprise. »

 

Néanmoins, de l’avis de Toni Reis, la décision de la Cour suprême ne signifie pas la fin de la lutte.

 

« Le Congrès fédéral traîne les pieds et n’a pas voté une seule proposition de loi visant à promouvoir l’égalité des droits pour notre communauté. Nous devons apprendre aux gens à respecter davantage la diversité humaine », a-t-il ajouté.

 

Ces dernières années, l’Amérique latine a connu certaines améliorations en matière de protection des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres.

 

L’Argentine, qui a légalisé le mariage homosexuel en 2010, est le pays de la région qui est allé le plus loin. En 2009, Mexico est devenue la première ville latino-américaine à approuver le mariage homosexuel.

 

L’Uruguay a légalisé les unions homosexuelles au niveau national en 2008 et la Colombie, en 2009.

 

« Espérons que la démarche du Brésil influencera d’autres pays d’Amérique latine », a conclu Guadalupe Marengo.

Publié dans actualités

Commenter cet article

Keruzien 26/05/2011 11:58



Ca me fait penser à une phrase du filem "Fraise et chocolat", un jeune homosexuel parle à un jeune communiste : "Sans nous, vous n'êtes pas au complet, bande de cons".


Non seulement en Amérique Latine, ils sont de plus en plus au complet, mais aussi plus égalitaires socialement parlant.


En France, on a l'impression d'être en marche inverse de l'histoire ! On ferait bien d'aller dans le même sens que l'Amérique Latine!



dan29000 26/05/2011 13:00



Tout à fait d'accord avec toi, et pourtant hélas que de militants français qui ne cessent de critiquer Chavez et Morales !!!!