Brésil : le Prix Nobel alternatif, Erwin Kräutler, condamne la progression du génocide Guarani

Publié le par dan29000

 

 

 

 

Un évêque, lauréat du Prix Nobel Alternatif, condamne la ‘progression du génocide’ des Guarani 

L’évêque catholique Erwin Kräutler a reçu le Right Livelihood Award, connu comme le Prix Nobel Alternatif, pour son action en faveur des Indiens du Brésil.

 

 



Lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée hier au parlement suédois, il a été honoré ‘pour une vie entière consacrée à la défense des droits de l’homme et de l’environnement des peuples indigènes et pour ses efforts incessants afin de sauver la forêt amazonienne de la destruction’.

Dans un discours de réception percutant, l’évêque Kräutler a fait ressortir ‘la douleur, le désespoir et l’insécurité’ auxquels sont confrontés les Indiens guarani et a rapporté qu’ils étaient ‘confinés dans des espaces réduits, que leurs jeunes générations n’avaient aucune perspective d’avenir et que le taux de suicide parmi elles était alarmant…’ Il a dénoncé l’inertie du ‘gouvernement actuel [qui] se désintéresse de la progression de ce cruel génocide commis sous ses propres yeux’.

L’évêque Kräutler est engagé depuis longtemps dans un combat pour la reconnaissance des droits des Indiens du Xingu, en Amazonie brésilienne, qui sont aujourd’hui menacés par le barrage géant de Belo Monte.

Il a décrit Belo Monte comme ‘un projet qui n’a jamais pris en considération les droits et les préoccupations légitimes des populations du Xingu’. Les peuples indigènes ‘savent très bien qu’ils ne survivront pas si l’Amazonie continue d’être méprisée et détruite. Et ils savent que la planète Terre subira les conséquences irréversibles de cette destruction. Ce sera une réelle apocalypse’.

Il a rappelé que ‘le problème principal [de l’Amazonie] est lié à la propriété et à l’usage de la terre’, et que la ‘violence rurale est due à la concentration de propriétés terriennes et à la honteuse impunité dont jouissent les criminels. Ils tuent et rien ne se passe !’

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ’L’évêque Kräutler met quotidiennement sa vie en danger pour défendre les Indiens du Brésil. Ils ont besoin d’alliés comme lui, tout comme l’Eglise en a besoin pour accomplir la mission de défense des opprimés dont elle est investie. L’attribution du Prix Nobel alternatif est une formidable reconnaissance pour ce héros méconnu’.

L’évêque Kräutler exerce son ministère dans la région du Xingu, il est président du Conseil indigéniste missionnaire de l’Eglise catholique brésilienne (CIMI).

Survival International et l’organisation bushman First People of the Kalahari comptent parmi les précédents lauréats du Prix Nobel Alternatif.

Source: Survival (voir leur site pour lire le discours de l'évêque ICI

Publié dans environnement

Commenter cet article