Brest : BMO et VEOLIA main dans la main...

Publié le par dan29000

Un communiqué du Collectif " Pour une gestion publique de l’eau sur Brest-BMO"

BMO (Brest Métropole Océane) vient d’organiser des réunions au sujet des services d’eau et d’assainissement. Nous regrettons le peu de publicité faite en amont pour ces séances d’information.

Au cours des présentations, un chiffre est revenu sur les diaporamas : la part de la facture d’eau dans le budget des ménages serait de 0,8%. Ce pourcentage est également avancé par Veolia eau dans sa communication. Admettons le chiffre officiel d’une consommation de 120 m3/an pour 4 personnes, et faisons un petit calcul : 120 m3 x 3,8 € = 456 €. Si cela représente 0.8 % du budget d’un ménage, cela fait un budget annuel de 57.000 € donc 4.750 € par mois ! Est-ce le revenu moyen à BMO ? Sachant que le SMIC est à 1 050 € net.

Il est tout de même critiquable que BMO relaie une appréciation d’ordinaire avancée par le syndicat des multinationales de l’eau, et en décalage avec la réalité dans l’agglomération brestoise, où le prix de l’eau est un des plus chers des villes de plus de 100 000 habitants.

Ne pas laisser entendre que ce coût est négligeable et ne pas le comparer à un produit industriel ou un service, sont quelques unes des raisons de l’existence du Collectif « Pour une gestion publique de l’eau sur Brest-BMO » et de la pétition en cours. 

         ______________________________________________________________________


APPEL

Nous réaffirmons que l’eau est un élément vital et un bien commun pour l’humanité. Nous demandons que les dépenses nécessaires à une gestion de l’eau exigeante et de qualité ne soient pas soumises à des recherches de profits.

La responsabilité publique de l’eau ne doit pas être déléguée à des multinationales, nous demandons aux élu-e-s de Brest Métropole Océane d’engager dès cette première année de mandat un contrôle comptable et technique sur le contrat d’affermage en cours, associant une participation citoyenne large, pour préparer la reprise de compétence directe.

Ce contrat se termine dans moins de 4 ans, il y a urgence.

Pour des raisons éthiques, politiques, écologiques, économiques et sociales, nous demandons une gestion publique de l’eau, par un retour en régie directe, 100% publique, pour sa production, sa distribution et son assainissement. Ce mode de gestion est le seul qui permette de respecter le strict intérêt des usagers (qualité, prix) et la préservation de la ressource et des milieux naturels.
Liste des premiers signataires

Des associations : Agir pour un Environnement et un Développement Durables (AE2D), Association pour le Contrat Mondial de l’Eau (ACME), Club Loisirs Action Jeunesse (CLAJ), Kan an Dour, Mais qu’est-ce que tu fabriques ?, Réseau d’Initiatives et d’Actions Climat Finistère (RIAC29), S-eau-S, Solidarité Ecologie Plougastel, Souris Verte, Ti ar Bed, Vivre la Rue

Des syndicats : Solidaires (SUD CT29 …)

Des groupes politiques : Autre gauche BNC, Collectif 29 pour une alternative au libéralisme, Comité de Brest du Parti ouvrier indépendant, Démocratie Ecologie Solidarité, Forum Civique de Plougastel, La gauche debout !, Les Verts du pays de Brest, Les Verts de Plouzané, MRC 29, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Une autre gauche pour l’avenir de Plouzané

Et des citoyen-ne-s

La pétition papier (téléchargeable ci-dessous) a déjà été signée par plus de 4.300 personnes, elle est toujours en circulation.
Merci de relayer cette pétition.

ET POUR SIGNER, C'EST LA :

Publié dans actualités

Commenter cet article