Brest : comment BMO gaspille 237 000 euros pour Miss France

Publié le par dan29000

Miss France: une participation de 237.000 euros fait des vagues à Brest




BREST, 26 octobre 2011 (AFP) - Europe Ecologie les Verts (EELV) et les Jeunes Démocrates se sont indignés d'une participation de 237.000 euros de la communauté de communes Brest Métropole Océane (BMO) pour organiser la soirée d'élection de Miss France 2012 à Brest en décembre, a-t-on appris mercredi auprès des élus.

A la Brestoise Laury Thillerman, élue Miss France 2011, succédera une autre jeune femme à l'issue de la traditionnelle soirée d'élection diffusée en direct sur TF1 et qui se tiendra dans la cité du Ponant.

En septembre, la majorité socialiste et les représentants de la droite et du centre au conseil communautaire ont voté à la majorité qualifiée la prise en charge des frais d'oganisation (location de la salle, billetterie, etc.) à hauteur de 237.000 euros, selon BMO, confirmant une information parue mercredi dans Aujourd'hui en France.

"On est les seuls à avoir voté contre parce que c'est complètement disproportionné. Endemol et TF1 font de l'argent et dégagent beaucoup de profit. De plus, l'argent public n'a rien à faire dans cette représentation de la femme", a déclaré à l'AFP Christian Bucher, porte-parole des élus EELV à BMO.

"Ce qui est choquant, c'est de donner de l'argent du contribuable à une société (Endemol, NDLR) qui n'en n'a pas besoin. Le PS et l'UMP ont voté en faveur. Quelle culture subventionne-t-on ? On donne de l'argent à une société qui fait du temps d'antenne pour vendre du Coca", a pour sa part dénoncé David Guillerm, du parti des Jeunes Démocrates (MoDem).

"On n'a pas signé un chèque à Endemol !" a rétorqué BMO qui a estimé les retombées économiques "non négligeables".

Une audience de 8 à 9 millions de spectateurs est attendue le soir de l'élection et les producteurs se sont engagés à diffuser une dizaine de minutes de reportage sur BMO qui accueillera en juillet la 20e édition des fêtes nautiques de Brest 2012 "Tonnerre de Brest".

"Les 4.000 billets de la cérémonie ont été vendus en une demi-heure", a également affirmé le porte-parole de BMO en soulignant l'engouement d'une partie de la population pour l'événement.

abl/gvy/ei


Rédigé par AFP le Mercredi 26 Octobre 2011

 

Source : Tahiti infos

Publié dans environnement

Commenter cet article

Mitsuko 27/10/2011 19:02



C'est carrément scandaleux, c'est pour Miss France ...


C'est quand même monstrueux de gaspiller 237 000 euros pour Miss France alors,et excusez-moi du peu, mais il ya des gens qui n'ont plus rien pour se nourrir,
pour s'habiller, pour vivre tout simplement ...


C'est incroyable !!! mais où va la France ???


Je ne comprends plus rien à ce pay ... C'est dramatique, vraiment ...


Mais où sont les priorités ... ce n'est sûrement pas Miss France en ces temps difficiles ...



dan29000 27/10/2011 19:07



le plus scandaleux dans cette histoire navrante est que cela se passe dans une ville que certains disent et croient à gauche, ville socialiste, on croit à un cauchemar au début, mais si, cela
existe, à croire qu'il n'y a rien d'autre à subventionner à Brest...Honteux...