Brest : Justice pourrie contre amoureux différents

Publié le par dan29000

L'histoire d'amour interdite entre un ado et une handicapée


 Une femme handicapée de 36 ans a été condamnée mardi à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Brest pour "soustraction d'enfant", alors qu'elle entretenait depuis plusieurs mois une relation avec un jeune homme de 17 ans en difficultés familiales, rapporte Le Télégramme. Les amoureux, qui partagent la même admiration pour Sophie Marceau, se sont rencontrés sur un forum internet consacré à l'actrice. Lire la suite...
Victime de violences de la part de son père, l'adolescent, “bâti comme un trois-quart” selon le Télégramme, est en internat la semaine et retrouvait sa famille d'accueil les week-ends, après une décision du juge des enfants en juin 2009. Mais depuis le début de l'idylle, il préfère passer les fins de semaine chez son amie plutôt que dans sa famille d'accueil, mettant lui-même "un terme à son placement", précise son avocat. Ils sont également déjà partis tous les deux au bord de la mer à l'été 2008, avec l'assentiment de la famille selon la défense, et au Croisic et au Futuroscope en 2009.

"C'est entièrement de ma faute, j'y vais par choix et pas sous influence. D'ailleurs, j'ai les clés de chez elle", a déclaré le jeune homme, qui n'a pas manqué de défendre son amie de 20 ans son aînée. "Je l'aime", a pour sa part déclaré à la cour l'accusée, lourdement handicapée et en fauteuil roulant. Son avocat s'est dit convaincu que l'adolescent n'était pas en "danger". "Ce qui choque en réalité, c'est cette relation entre une femme handicapée et cet adolescent", a t-il ajouté.
"Laissez-le grandir, a tonné de son côté le procureur de la République, qui a requis six mois avec susis demandant que les deux amoureux ne puissent plus se voir. Tout est trop ambigu dans votre relation. Et puis je n'aime pas que des mineurs aillent chez des gens qu'ils ne connaissent pas!".

Le tribunal a condamné la jeune femme à deux mois de prison avec interdiction de revoir l'adolescent. Lorsque le président a demandé qui pourrait pousser le fauteuil de son amie handicapée pour sortir du tribunal, c'est le jeune homme qui s'en est chargé, note Le Télégramme.
PHA
Source : Libération Rennes

Publié dans actualités

Commenter cet article

O. 07/02/2010 09:35


Effectivement la loi ne permet pas les relations sexuelles avec un mineur.....
MAIS dans ce cas ce n'est pas infament, c'est même attendrissant.
Le temps jugera.
Qu'en sera-t-il lorsque le garçon aura atteint 18 ans ?


Philippe 06/02/2010 14:35


Bravo pour l'avocat Solognot et rotarien...
Envoyez à ces amoureux des roses rouges pour la Saint Valentin