Brest Le Relecq-Kerhuon: Grève dure au Crédit Mutuel Arkéa

Publié le par dan29000

Le Relecq-Kerhuon

Crédit Mutuel Arkéa. Le bras de fer se durcit

30 septembre 2011

Ce matin, les gendarmes sont intervenus pour demander aux grévistes de libérer l'accès au siège du Crédit Mutuel Arkéa, au Relecq-Kerhuon (29), près de Brest. Peu après, la reconduction du mouvement a été votée, alors que la direction départementale du travail a pris contact avec le responsable syndical CFDT pour tenter une médiation.


 

Ce matin à 9 h, 500 salariés en grève depuis quatre jours, ont empêché l'accès du siège, au Relecq-Kerhuon (29), aux personnes qui y travaillent. Parmi elles, Jean-Pierre Denis, président du groupe, et Ronan Le Moal, directeur général.
Les gendarmes sont intervenus pour rappeler aux responsables syndicaux ce qu'ils risquaient s'ils constataient l'entrave à la liberté de travail. Les grévistes ont alors mis en place une haie d'honneur, pacifique, pour laisser rentrer les personnes qui le souhaitaient.

En assemblée générale, ils ont voté la reconduction de la grève à la majorité absolue moins deux voix. Peu avant midi, la direction départementale du travail a pris contact avec le responsable syndical CFDT pour tenter une médiation.


Les revendications des grévistes


Les grévistes réclament une négociation salariale immédiate. Ils ont adressé un communiqué de presse aux medias. "Nous sommes une banque mutualiste et nous nous battons pour nos valeurs qui sont régulièrement battues en brèche par nos dirigeants. La direction du groupe a décidé de créer une filiale "SCD", c'est une société anonyme de cadres dirigeants. Ils y ont mutés les 126 cadres dirigeants du Groupe pour pouvoir poursuivre leur politique salariale. En effet entre 2009 et 2010, les deux principaux dirigeants Jean-Pierre Denis et Ronan Le Moal ont eu 15 % d'augmentation de leur salaire fixe et 50 %, en y intégrant la part variable pour respectivement atteindre 615.000 euros annuels et 490.000 euros. Notre combat consiste à montrer à nos dirigeants qu'ils doivent arrêter d'utiliser des pratiques capitalistes dans notre entreprise mutuliste. Hier, nou avons alerté le conseil d'administration sur la situation actuelle de notre entreprise".


Mobilisation : 40% en Bretagne


Contactée, la direction a dit vouloir que la situation s'apaise. Elle a donné les chiffres de la mobilisation à 13 h 30. Sur l'ensemble des fédération Bretagne, Sud-Ouest et Massif-Central, 25,72 % des personnels sont en grève. 40 % sur la Bretagne, et 50 % en Finistère, où 43 % des caisses sont encore fermées.

  • Karine Joncqueur
  • Source : LE TELEGRAMME

Publié dans actualités

Commenter cet article