Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

04/02/2011

Soutiens au jeune sonneur breton victime de discrimination

 


Cliché 2011-02-04 15-29-33  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RACISME - Le groupuscule d’extrême droite “Breiz Atao, l’Etat national breton”, n’aime pas les Bretons d’origine étrangère. Encore moins quand ils sont noirs et jouent de la bombarde. C’est ce qu’a montré récemment une vidéo sur son site internet (aujourd’hui retirée) mettant en cause la couleur de peau du champion de Bretagne des sonneurs Yannick Martin, 24 ans, également membre du Bagad Kemper, qui a porté plainte pour discrimination raciale.


Particulièrement doué, le jeune sonneur avait de nouveau remporté le titre lors du dernier concours en couple biniou-bombarde de Gourin, en septembre dernier, auquel il avait participé avec Daniel Moign. Une victoire pas vraiment du goût des nationalistes de Breiz Atao qui jugent toujours sur leur site qu’un Breton est “un homme de souche européenne en premier lieu, que cela plaise ou non aux perroquets francophiles du régionalisme socialiste”. Le jeune homme a réagi à ce racisme affiché en portant plainte samedi dernier pour “discrimination raciale”. Dans la foulée, le Bodadeg ar Sonerion (Assemblée des sonneurs de Bretagne) a également déposé plainte tout en apportant, comme le Bagad Kemper, tout son soutien à Yannick Martin, qui forme par ailleurs avec son frère jumeau Tangi Josset, un couple de sonneurs très réputés en Bretagne. D'autres réactions "de sympathie et de de soutien" au sonneur sont venus de l'UDB (qui dénonce la "bêtise" des attaques racistes dont il a fait l'objet) et des jeunes de l’UDB (Union Démocratique Bretonne).
“La défense de la cause bretonne est bien malheureusement gangrenée par une minorité de frustrés aux propos scandaleux sur nos concitoyens bretons d'origine étrangère, écrivent ces derniers. Etre breton n'a rien à voir avec le sang, la couleur de peau, il n'est pas question de "race" bretonne, mais de peuple breton riche de sa diversité”.

Nés en Amérique du sud, Yannick Martin et Tangi Josset, ont été adoptés et élevés par deux familles bretonnes.

PHA

(Photo: Yannick Martin et son frère jumeau, DR)
Source : Libération
Tag(s) : #musiques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :