Bretagne : Bugaled Breizh, une première victoire de la ténacité

Publié le par dan29000

L'enquête sur le naufrage du Bugaled Breizh relancée

JUSTICE - La cour d'appel de Rennes a ordonné vendredi la relance de l'enquête sur le naufrage toujours inexpliqué du chalutier breton Bugaled Breizh, qui avait sombré en Manche le 15 janvier 2004, entraînant la mort de cinq marins. “La cour ordonne la poursuite de l’information judiciaire dans le but d’identifier le sous-marin en cause dans le naufrage”, a déclaré à l’audience de délibéré Jean Bartholin, le président de la chambre d’instruction de la cour d’appel. Lire la suite...


Dans son arrêt, la cour d'appel précise "qu'il apparaît nécessaire à la manifestation de la vérité que les investigations se poursuivent afin qu'il soit demandé aux autorités américaines de donner la position de leurs sous-marins nucléaires d'attaque le 15 janvier 2004 vers 12H00".

Deux juges d'instruction de Nantes, Jacky Coulon et Robert Tchalian ont été désignés par la chambre de l'instruction pour enquêter notamment sur l'hypothèse de l'implication d'un sous-marin américain, évoquée dans un rapport d'expertise.

Selon ce rapport, un sous-marin nucléaire d’attaque américain aurait pu se trouver dans la zone du naufrage pour surveiller le transbordement dans le port de Cherbourg de matières nucléaires vitrifiés à destination du Japon.

Robert Bouguéon, président du comité des pêches du Guilvinec et partie civile dans ce dossier s’est dit “mitigé” à l’issue du délibéré.

“La poursuite des investigations est une bonne chose mais les juges nantais n’auront pas forcément tous les éléments pour mener leur enquête”, a t-il regretté, déplorant que la question de l’identification des radeaux de survie retrouvés sur les lieux du naufrage n’ait pas été retenue par la cour.

Le chalutier avait sombré en quelques instants le 15 janvier 2004, la veille d'un exercice des forces maritimes de l'Otan en Manche et jour du Thursday War, des manoeuvres militaires britanniques.

 

 

Source : PHA / Libération 

Publié dans actualités

Commenter cet article