Bretagne : Pôle emploi et l 'arnaque des boîtes de "placements

Publié le par dan29000

cafardspacmanNon aux boîtes de «placements» 


En Bretagne, nous avons recensé des dizaines d’officines locales, sous-traitantes de Pôle Emploi qui sont chargées de «suivre» certains «demandeurs d’emploi» de longue durée : De l’activisme sans obligation de résultats ! 

Pour 6 mois de «suivi» ces boites perçoivent 1995 € par personne — pardon, par «livrable», puisque tel est le vocabulaire officiel de leurs échanges avec Pôle Emploi ! 

Ces «spécialistes» de la recherche/placement ne prennent pas de gants. Dès le début des «Trajectoires» (3 mois, 6 mois, 8 mois) il faut que le chômeur signe un «contrat» impossible :
— Entretiens fréquents avec un «conseiller» qui contrôle l’activité frénétique de réécriture des CV et autres lettres de motivation, les recherches «autonomes» tous azimuts, etc. L’important étant de brasser des informations, de produire des données, d’écrire n’importe où chaque jour en laissant de côté les contraintes de la personne (enfants, véhicule, logement, santé…).
— Ce «conseiller» est là pour exercer une pression permanente par courriel, SMS, téléphone pour maintenir chacun dans un activisme sans autre objectif que de prouver au commanditaire Pôle Emploi qu’on a fait bouger le chômeur «inerte».
— Par ailleurs le «conseiller» est explicite : Il est là pour rendre compte à Pôle Emploi des faits et gestes des «demandeurs d’emploi» … et livre même un bilan caractérologique sur la personne «suivie» !

De la sorte, Pôle Emploi est averti immédiatement par la liaison informatique «DUDE» des cas d’absence, de refus d’activités, d’opposition au «conseiller». 

Très clairement ces coatches font le sale travail de ségrégation, de flicage, de dénonciation des chômeurs et précaires, sur directives de Pôle Emploi. 

Il s’agit, au nom d’un hypothétique et improbable retour à l’emploi sous CDI, d’écarter les chômeurs de longue durée et/ou en fin de droits par des pratiques de harcèlement technique (plus d’emploi du temps personnel !) et moral (menaces explicites de radiation, manipulations mentales délibérées). C’est pourquoi nous pensons qu’il est prioritaire de neutraliser ces exploiteurs et leurs directions (Il y a même des GRETA publics dans le lot !) Et de dénoncer haut et fort leurs dispositifs juteux de liquidation des personnes légitimement aidées. 

À bas Pôle Emploi / Big Brother et ses sbires
qui s’engraissent sur la misère à étouffer !


Coordination bretonne : AC 35 Rennes, MCPL Rennes, CBECIS Brest, AC Quimper, APEIS Finistère, MNCP Morlaix, collectif Lannion, AC Trégor, SEMSIS Trégor, AC saintBrieuc, MNCP Vannes.



Publié dans actualités

Commenter cet article

dominique 02/06/2010 08:55



je viens d'y participer!!!!!et je ne suis pas PÔLISTE de longue durée et j'effectue des remplacements, en service Educatif!!! alors voyez ce que ce çà doit être
leurs critères et de toute façon tu ne peux pas refuser c'est pôle emploi qui te dirige vers eux, je peux même rajouter qu'il te demande ton numéro d'identifiant et ton code secret pour avoir
accès à tes infos!!!!!!!!Mais qui a fait la commande?????qui fait les plans de formation en Bretagne?
Qui met en place la politique publique de l'emploi en Bretagne?????en fait à qui rapporte le crime!!!!



dan29000 02/06/2010 11:31



Merci pour ce témoignage et bon courage



gerard 19/05/2010 14:38



Voir aussi l'article "comment resister aux boîtes de placement privées", sur le site http://www.cgtchomeursrebelles56.blogspot.com


 



dan29000 19/05/2010 20:38



ok on note, merci