Business Software Alliance, les experts en délation organisée

Publié le par dan29000

Des affiches invitent à dénoncer le piratage

Guillaume Champeau - publié le Lundi 24 Octobre 2011 à 18h28 - posté dans Peer-to-Peer



 

 

 

 

 

Plus efficace qu'Emma le Prince ? La BSA diffuse actuellement une campagne d'affichages qui demande aux citoyens de dénoncer les actes de piratage dont ils ont connaissance, pour ne pas en être "complices".

 

 

 


L'affiche relayée par Korben est présentée dans les stations de métro de Marseille, et probablement ailleurs en France. "Logiciels piratés, nouveaux amis assurés !", prévient la Business Software Alliance (BSA), qui représente les intérêts des grands éditeurs de logiciels dans le monde (Microsoft, Apple, Cisco, McAfee, Adobe...).

On y voit un employé propre sur lui cerné par un policier, un magistrat et un avocat, prêts à lui tomber dessus. "Ne soyez pas complice. Signalez les logiciels piratés en toute confidentialité sur www.soft-legal.com, ou en appelant le 0 825 620 660", conseille l'affiche publicitaire.

Ainsi l'employé modèle sera remercié d'avoir dénoncé son patron qui ne paye pas la licence de Windows ou d'Excel, ce qui n'est pas sans rappeler le site NiqueTonBoss pour lequel la BSA avait nié toute implication.

Ce genre d'initiatives n'est pas nouvelle pour le lobby, qui publie régulièrement des chiffres à la méthodologie douteuse sur le piratage dans les différents pays du monde (l'an dernier, elle s'était félicitée d'une baisse du piratage en France). Son site internet officiel promet "jusqu'à 1 million de dollars de récompense" à qui dénonce des actes de piratage, ce qui ne figure pas sur le site Soft-Legal.com qu'elle invite à utiliser sur ses affiches. 

Comble du mercantile, le site met en avant le logiciel Centennial Discovery de FrontRange Solutions, qui est "capable d’identifier et d’auditer tous vos logiciels et applications présents sur votre réseau (incluant Windows, Mac, Linux, Unix)", pour détecter les versions pirates. Or ce logiciel est payant après 30 jours d'utilisation.

Publié par Guillaume Champeau, le 24 Octobre 2011 à 18h28

 

 

 

Source : NUMERAMA

Publié dans écrans

Commenter cet article