Calais : police partout, justice nulle part et sans-papiers de nouveau à la rue

Publié le par dan29000

Calais Migrant Solidarity
Communiqué de presse : pour diffusion immmédiate
Tel : +447531647480
Email : calaisolidarity@gmail.com

LE CENTRE DES MIGRANTS EXPULSE PAR LA POLICE ANTI-EMEUTE A CALAIS
À la demande de la mairie, les CRS de la police nationale française ont
expulsé de force le nouveau centre des migrants de Calais - appelé le
Hangar Kronstadt - en détruisant les portes d'entrée, moins de 24 heures
après que les militants NoBorder aient franchi les barrages policiers
pour occuper le bâtiment, qui avait été loué légalement par les
NoBorders[1] et SôS Soutien aux Sans Papiers[2].

Marie Chautemps rapporte que : "Le hangar Kronstadt a été ouvert pour
intervenir directement au milieu d'un hiver de répression continue
contre les migrants de Calais, débuté en septembre dernier lorsque leurs
'jungles' communautaires ont été détruites au cours d'une mascarade
médiatique cruelle."

Elle ajoute que : "Face à des autorités qui bloquent toutes les
tentatives de créer un lieu de protection pour les migrants contre le
harcèlement policier permanent ou contre la violence de la saison
hivernale, l'ouverture du hangar Kronstadt a été faite au nom du simple
respect humain et au nom de la résistance à une politique des frontières
menée par une Union Européennes aux accents de plus en plus clairement
fascistes."

Samedi soir, environ 100 migrants sont venus au hangar avec l'intention
d'y entrer. Ils se sont retrouvés face à deux lignes séparées de
policiers, des deux côtés du hangar. En criant "Freedom! Freedom!", les
migrants et les activistes de NoBorder ont franchit les blocus policiers
et ont réussi à accéder au hangar. Des couvertures, des vêtements de
rechange, de quoi faire un lit de fortune et du thé ont été fournis aux
migrants.

Cependant, après une nuit au calme et protégée, 75 CRS sont arrivés le
dimanche après-midi pour expulser de force le nouvel espace et détruire
les portes vitrées de l'entrée. Douze militants ont été arrêtés, puis
relâchés, et l'une d'entre eux amenée à l'hôpital.

La police a procédé à la destruction de l'intérieur du hangar et de tout
ce qui s'y trouvaient, et ont scellé l'entrée, de sorte qu'il est
actuellement impossible de retourner au hangar.

Dans un communiqué de presse aujourd'hui, SôS Soutien aux Sans Papiers a
mis en avant la collaboration qui a lieu entre les gouvernements
français et britanniques pour les opérations de ce genre [3].
L'augmentation de ce type de collaboration entre gouvernements de chaque
côté de la Manche coïncide avec une augmentation de la résistance aux
politiques répressives de Nicolas Sarkozy, mises en œuvre avec
l'approbation du gouvernement britannique. Alex Parks déclare que "Les
autorités à Calais ont essayé d'empêcher la venue de migrants à Calais
depuis des années sans succès, parce qu'elles sont dans une attitude de
déni des conséques réelles et inévitables du monde inéquitable dans
lequel nous vivons. Mais ce n'est pas terminé, la solidarité et la
résistance pour la liberté de circuler continueront à Calais." [4]

Pour des informations plus précises, merci d'appeler au +447531867480 ou
de nous contacter à l'adresse : calaisolidarity@gmail.com

www.calaismigrantsolidarity.wordpress.com

FIN
Notes aux rédacteurs

[1] Le réseau NoBorder est un mouvement mondial d'individus et de
groupes qui se battent pour la liberté de circulation et d'installation
des individus, et pas seulement celles des poids-lourds qui enrichissent
une partie de l'Europe. Depuis le Camp NoBorder à Calais en juin 2009,
les militants NoBorder ont eu une présence constante à Calais sous les
couleurs de Calais Migrant Solidarity. Nous avons surveillé et documenté
les abus et les violences policières, résisté collectivement aux
expulsions, organisé des distributions d'aide humanitaire, et réalisé
des interventions directes pour les droits des migrants.

[2] SôS Soutien aux Sans Papiers est une organisation française qui
lutte pour la liberté de circulation et d'installation de tous et les
droits des migrants. Les deux réseaux ont collaboré depuis le camp
NoBorder en juin 2009.

[3] Par exemple le vol charter commun qui a expulsé des migrants à
Kaboul fin 2009.

[4] No Borders de Londres organise une manifestation contre le Consulat
français mardi 9 février à 12h30 en solidarité avec ceux de Calais.

Publié dans actualités

Commenter cet article