Canada : un bateau canadien pour Gaza

Publié le par dan29000

 

 

CBG_card_French--50--.jpgDes Canadiens éminents appuient le BCG
Conférence de presse tenue aujourd'hui à Montréal

 

 


Aujourd’hui, une quinzaine de personnalités québécoises, francophones, anglophones, autochtones de tous les horizons politiques, culturels, sociaux et religieux se sont associées à plusieurs groupes de la société civile pour lancer un appel uni en faveur du projet de Bateau pour Gaza (bateaugaza.qc.ca), qui tentera de briser le blocus de l’armée israélienne ce printemps au sein de la Flottille de la liberté II.

 
D’abord réunis par leur humanisme et leur foi pour les droits humains fondamentaux, les individus et les groupes associés au projet ont choisi de mettre de côté les nombreuses questions qui les divisent souvent sur d’autres sujets et de faire front commun pour mettre fin à ce que le Comité international de la Croix-Rouge et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qualifient de « crime contre l’humanité ».
 
Warren Allmand, solliciteur général du Canada sous Trudeau et actuellement professeur de droits humains internationaux à l’Université McGill, « confirme ce jugement ». Alors que Raymond Gravel, prêtre catholique et ex-député fédéral représentant le comté de Repentigny pour le Bloc québécois, souligne « qu’Israël agit de manière violente et inhumaine à l’égard de la population civile de Gaza ».
 
L’auteur et journaliste Gil Courtemanche ne peut s’empêcher de « faire des liens avec la logique du système d’apartheid qui a longtemps existé en Afrique du Sud», pendant que l’actrice et récipiendaire du prix Artiste pour la paix, Pascale Montpetit, exprime son « incompréhension devant les choix politiques d’un gouvernement qui affame volontairement 1,5 million de civils. »
 
Ellen Gabriel, leader autochtone bien connue, affirme de son côté que « la tentative d’éliminer l’histoire et la présence d’un peuple de son territoire ancestral, c’est un crime abject contre toute l’humanité, qui en sort appauvrie moralement, culturellement et socialement. » Alors que Nicole Filion de la Ligue des droits et libertés s’élève contre le mouvement qui tente de faire taire les voix qui proposent le boycott de produits israéliens et dénoncent Israël et ses crimes.
 
Pour Françoise David et Amir Khadir de Québec solidaire, « le droit des peuples à disposer d’eux-même n’est pas négociable. De même que l’imposition de ce blocus n’est pas acceptable à cause de l’impact humain dramatique qu’il entraîne. C’est pourquoi nous appuyons le Bateau pour Gaza. »
 
Quant à Yakov Rabkin du groupe Voix juives indépendantes, « Le siège de Gaza, comme tout siège d’une population civile, est un crime. De plus en plus de Juifs le condamnent, en dénonçant la prétention de l’État d’Israël d’agir au nom des Juifs du monde. »
 
La cinéaste et romancière, Anaïs Barbeau-Lavalette, explique qu’à la suite de ses nombreux séjours et ses tournages dans la région elle se fait « un devoir de prendre position, et que le projet Un Bateau pour Gaza agit de façon concrète et pacifique ».Le sculpteur Armand Vaillancourt de son côté bouillonne en parlant « de la violence de l’armée israélienne contre la population palestinienne » et enchaîne en parlant « d’un geste noble » à propos du projet du Bateau pour Gaza.
 
Pour le Dr Bachar ElSolh de la Fédération des Canadiens musulmans, « appuyer ce projet est une chose qui va de soi quand on connaît un tant soit peu la situation à Gaza ».
 
Entourant les différentes personnalités venues appuyer le projet, il y avait aussi des représentants de groupes syndicaux tels que Christian Martel du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes et de la FTQ, Micheline Thibodeau de la Fédération nationale des enseignants et enseignantes du Québec (FNEEQ), le Conseil central du Montréal métropolitain (CSN) et le Conseil régional FTQ Montréal métropolitain.
 
L’Association des organismes de coopération internationale du Québec (AQOCI) qui représente les 65 ONG québécoises était sur place représenté par M. Brian Barton, de même que des groupes de citoyens tel que le FRAPRU.
 
Tous ces gens invitent la population à soutenir le projet en faisant un don sur le site bateaugaza.ca. « Déjà 240 000$ ont été recueillis, simplement par le bouche-à-oreille, en quelques mois à peine. Nous sommes confiants qu’avec l’appel lancé aujourd’hui, nous pourrons rapidement atteindre l’objectif de 300 000$ nécessaires pour mener le projet à bien », indique Stéphan Corriveau, le bénévole qui coordonne le volet québécois du projet.



240,000$ -- Départ deuxième moitié de mai 2011

Félicitations et merci!

 

Avec votre aide, la campagne du Bateau canadien pour Gaza a récolté les trois-quarts des 300 000$ nécessaire. Depuis le début de 2011, nous avons réussi à recueillir 90 000$, pour un total de 240 000$.

Nous mettons le cap vers Gaza dans la deuxième moitié de mai 2011 aux côtés d’une douzaine d’autres initiatives nationales qui forment la Flotille de la Liberté 2. Afin d’atteindre notre objectif de lancer le bateau canadien à cette date-là, nous avons besoin de votre aide, pour recueillir des fonds et développer un mouvement de solidarité à travers le pays. Nous sommes actuellement en train de négocier l'achat d'un bateau et espérons verser une mise de fonds d'ici peu. L'appui de milliers de citoyens et d'organisation nous a permis de nous approcher de l'objectif en seulement quelques mois et la poursuite de ce soutien populaire est essentiel pour mener cette campagne à bon port.

Si vous faites partie de groupes communautaires, de syndicats ou de communautés religieuses qui pourraient organiser des activités de levée de fonds au bénéfice de notre campagne, veuillez SVP nous contacter (info@canadaboatgaza.org); de même, si vous ou votre organisation voudriez exprimer votre appui pour notre campagne, merci de nous contacter.

FERMETURE DES CANDIDATURES DE DÉLÉGUÉ.E.S : Même si beaucoup de gens à travers le pays appuieront notre bateau, seulement un petit nombre pourra y embarquer. Nous sommes en train de faire un choix soigneux des délégué.e.s qui nous représenteront. Tel qu'annoncé il y a des mois, les candidatures de délégué.e.s se sont fermées le 28 janvier, 2011. Nous remercions tout le monde de leur intérêt, et nous espérons que vous continuerez à appuyer notre campagne par vos dons et vos appuis.

Donnez 100$ ou plus et recevez un t-shirt du Bateau canadien pour Gaza gratuit!
http://canadaboatgaza.org/cms/sites/cbg/fr/take-action.aspx

Pour les dons de 100$ ou plus, nous vous offrons un t-shirt en cadeau. Pour les dons en ligne, il suffit de noter le numéro de confirmation et de nous l'envoyer par courriel (info@canadaboatgaza.org) avec la taille voulue (P-M-G-TG-TTG), le nom et l'adresse où l'expédier. Pour les dons par chèque ou par mandat postal, nous envoyer par courriel le nom qui y figure ainsi que le nombre du chèque ou du mandat postal.

 

Source et voir leur site afin de participer, c'est ICI

Publié dans Monde arabe - Israël

Commenter cet article

Mitsuko 28/03/2011 08:13



Après Lyon, le Canada, c'est vraiment une belle initiative ...


Bravo de faire connaître ce bateau pour Gaza ... ça fait du bien de voir ça ... j'aime beaucoup ...


Bon lundi à toi, Dan. Bises.


Mitsuko