Caron-Ozanne, une expérience d'autogestion en Normandie : livre de la semaine

Publié le par dan29000

9782355070129Nous sommes au milieu des années 70, vers la fin des Trente glorieuses, comme on disait à l'époque, une époque encore bien imprégnée de Mai 68. De nombreux secteurs sont en pleine restructuration, dont celui de l'imprimerie qui voit les emplois par milliers disparaître.
En juin 1975, les ouvriers de l'imprimerie caennaise CARON-OZANNE découvrent un plan de licenciement et décident alors d'occuper leur lieu de travail.
Jusque là, une situation assez banale dans une France où les conflits du travail sont nombreux, et souvent s'accompagnent justement d'occupations. La combativité ouvrière de 68 est encore là malgré les carcans réformistes de certains syndicats.
Mais là où tout change, après l'occupation, c'est que les grévistes décident  d'imprimer, donc de prendre en main leur outil de travail.
Les machines vont reprendre du service, sous contrôle ouvrier, et la production est mise au service du combat. Un journal va être créé, OUEST-LICENCIEMENTS.
Le livre s'ouvre sur une rapide histoire de l'écrit et de sa diffusion par l'imprimerie qui fut une véritable révolution (C'est d'ailleurs à Caen que paraît le premier livre imprimé en Normandie en 1480 !). A cela vient s'ajouter un tableau des ouvriers du livre, corporation combative, avec la création du syndicat typographique de Caen en 1892.
La seconde partie du livre est consacré aux suites (nombreuses) de Mai 68 où les luttes continuaient sous d'autres formes. Et pas seulement en France. En Italie c'est le Mai rampant et au Portugal la révolution des oeillets avec son journal historique REPUBLICA, imprimé en septembre 1975 par les travailleurs de Caron-Ozanne.
L'idée : Mettre une presse au service des travailleurs par-delà les frontières.
Autre chapitre : Le conflit. En 1974, les deux grandes imprimeries caennaises fusionnent sous le pilotage de l'actionnaire majoritaire Ouest-France. De lourdes pertes financières sont subies et un plan de 48 licenciements annoncé.
La grève reconductible est votée en AG tous les jours, avec occupation des locaux et création de commissions (popularisation, infos presse, finances, animation...) et quelques manifs avec  l'élection d'un comité de grève révocable avec syndiqués et non-syndiqués.
On vous passe les détails, sinon vous ne lirez pas le livre et cela serait bien dommage.
Remise en marche des machines avec une idée : On imprime, on se paye...
Production d'affiches et de tracts pour les organisations syndicales et les partis de gauche et d'extrême-gauche sans exclusive. Commande de 200 000 affiches contre le chômage pour le PS, impression du QUOTIDIEN ROUGE pour la LCR, et aussi le PSU, les comités de soldats, les groupes femmes...Faut préciser que les occupants de l'imprimerie avait accepté de laisser entrer un semi-remorque qui avait livré trente tonnes de papier ! Cela aidait.
Passons sur les tensions avec les confédés CFDT et CGT qui, par définition, n'apprécient que fort modérément les comités de grève et la démocratie ouvrière ! Mais les soutiens sont larges et deux journées "portes ouvertes" permettent à la population d'y participer.
N'oublions pas l'expérience majeure que représentait LIP à l'époque avec Piaget qui apporta tout son soutien.
Un autre chapitre est consacré à la démocratie ouvrière, toujours au centre d'une telle expérience de lutte, à l'attitude des partis (PSU, LCR, OCR, PCR) et aux rapports avec les autres entreprises en lutte comme Bretoncelles, Chaix, Parisien libéré ou encore des Paysans travailleurs et des marins pêcheurs.
Pour savoir la suite et la fin, va falloir lire le bouquin, si si, car il est  passionnant, avec de nombreux témoignages vécus, et surtout, avec de belles illustrations de tracts et d'affiches de l'époque de cette lutte qui dura sur trois ans.
En fin de volume, quelques infos sur les SCOP, sur les expériences actuelles d'entreprises "récupérées" en Amérique latine, un petit lexique du métier fort utile et une bibliographie.

Et pour voir leur site, c'est juste là :

CARON-OZANNE : 1975-1977, une expérience d'autogestion en Normandie
EDITIONS CAHIERS DU TEMPS à Cabourg 14390
Collection du coeur à l'ouvrage
Préface de Charles Piaget
Auteurs : Brückmann, Coftier, Lambert, Le Gros
143 pages/18 euros / 2009
Dan29000


Publié dans lectures

Commenter cet article