CGT : agents de l'inspection du travail, un métier à hauts risques

Publié le par dan29000

 

Agents de l’Inspection du travail : un métier à hauts risques !

par la CGT

vendredi 5 août 2011

 

 

 


En plein été, les services de l’inspection du travail sont de nouveau victimes d’agressions graves. Lors de missions d’enquêtes, 3 contrôleurs, inspecteurs (Maine et Loire, Champagne Ardenne) sont menacés de mort, insultés, séquestrés et leur véhicule de fonction vandalisé.

Ces agressions se produisent dans un climat délétère entretenu par certains médias qui n’hésitent pas à traiter les agents de l’inspection du travail de « furoncles » !

On note que ce sont les secteurs où l’emploi est le plus précaire et dissimulé que ces violences se produisent.


L’Union nationale des Affaires Sociales CGT s’est adressée au ministre du travail, Xavier BERTRAND en exigeant que l’administration assume toutes ses obligations vis à vis de ses agents de l’inspection du travail chargés de faire appliquer la réglementation. Elle a aussi exigé que le Ministre condamne fermement toutes ces agressions et qu’il prenne toutes mesures utiles pour défendre les missions et agents concernés.. Suite à ces interpellations, Xavier Bertrand à été contraint de réagir.


Pour la CGT cette réaction doit se traduire par un renforcement de la légitimité des services de contrôle et en redonnant un véritable sens à ces missions publiques.

Personne n’a oublié le drame de Saussigniac (meurtre de 2 contrôleurs du travail par un patron viticulteur en 2004). On aurait pu espérer que toutes les leçons de ce drame auraient été tirées, or il n’en est rien.

Les réformes en cours aggravent cette situation de mise en en cause des agents dans l’exercice de leurs missions de contrôle, au service et dans l’intérêt des salariés et des entreprises.


Une fois encore, on constate le parfait silence du patron et particulièrement celui du monde agricole. Pour la CGT, le Patronat doit assumer ses responsabilités en condamnant fermement ces comportements.

Publié dans actualités

Commenter cet article