Clermont-Ferrrand : justice pour Wissam, mobilisation samedi

Publié le par dan29000

Appel de Clermont-Ferrand : RDV place de jaude le 17 mars à 15h

Le Comité Justice et Vérité pour Wissam va organiser une journée de mobilisation et d’échanges, le 17 mars 2012 à Clermont-Ferrand, afin de demander justice et vérité pour Wissam, afin de dénoncer nationalement l’impunité policière, l’hypocrisie des institutions qui sont censées être là pour nous protéger et être les garants des valeurs républicaines. Plus de deux mois après l’interpellation de Wissam El Yamni et son décès après 9 jours de coma, nous constatons que nombres d’éléments confirment la version des témoins, l’enquête a été orientée et subit des retards intolérables, le corps n’a pas encore été rendu à la famille.

Nous savons aussi aujourd’hui que le cas de Wissam n’est pas simplement un fait divers mais un fait récurrent : Abdelhakim Ajimi, Mickaël Cohen, Lamine Dieng, Mahamadou Marega, Abou Bakary Tandia, Bouna Traore, Zyed Benna, Laramy Soumaré, Reda Semmoudi, Ali Ziri, Yakou Sanogo, Baba Traore, Fethi Traore, Louis Mendy … Les rapports partiels existants font état d’au moins 10 décès par an (connus) suite à des violences policières en France (le pays des droits de l’homme). Ces violences mortelles s’inscrivent dans une dérive continue, permanente et impunie des pratiques des forces de l’ordre en matière de sécurité publique. Aux yeux des institutions ces décès ne sont que « regrettables » alors qu’elles sont en réalité honteuses. Aujourd’hui, tous les comités, associations nés suite à ces affaires ont décidé de se soutenir, de mutualiser le combat, d’échanger leurs expériences pour permettre de faire enfin condamner les mauvais policiers. La vie d’un homme vaut plus que celle d’un chien ou d’une voiture, il est anormal que la justice a condamné récemment à de la prison ferme un homme qui a donné un coup de couteau à un chien ou des personnes qui ont enflammés des voitures et que parallèlement elle soit clémente en condamnant par du sursis des policiers assassins.

Nous ne remettons pas en cause la nécessité d’une police, les violences illégitimes n’étant que le produit d’une minorité. Cette minorité fait pourtant un très grand mal à la fois aux familles des victimes et à la réputation des policiers eux-mêmes, nous souhaitons simplement des gardiens de la paix et une justice juste dont on pourrait être fier. C’est pourquoi nous avons choisi de faire du 17 mars un grand moment de fraternité. Cette journée sera marquée par un happening (un die-in) place de jaude suivi d’un forum police/justice qui rassemblera de nombreuses familles de victimes de toute la France et d’un appel aux candidats à la présidentielles à nous répondre sur la méfiance des citoyens envers ces institutions. Nous vous appelons donc à faire de cette journée un succès, pour que cessent une double injustice : celle des décès (police) et celle des procès (justice) au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité.

Farid El Yamni (frère de Wissam El Yamni)
Nouveau Président du Comité Justice et Vérité pour Wissam

Publié dans actualités

Commenter cet article