4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 01:15

543df9faf7d91a8174f76b5fa04c027e.jpg

Collectif des 39 contre La Nuit Sécuritaire 


La psychiatrie se verrait-elle expropriée de sa fonction soignante, pour redevenir la gardienne de l'ordre social ?

Nous, citoyens, professionnels du soin, du travail social, refusons de servir de caution à cette dérive idéologique de notre société.


EDITO 

Depuis décembre 2008, le collectif des 39 se réunit tous les mois pour faire vivre une vision humaniste et responsable de la psychiatrie. La circulaire de janvier 2009 déployait des moyens pour "sécuriser les hôpitaux" quand nous avions besoin d'humains pour apporter du soin. La circulaire de janvier 2010 précise aux préfets qu'il n'y a aucune crainte à avoir pour refuser des permissions d'essai aux patients hospitalisés en HO, et souligne qu'aucun recours n'est recevable. Pourquoi une telle urgence à ne s'occuper que d'enfermer les fous, et jamais pour leur apporter plus de soins ?

Ce mois-ci, M6 a diffusé un reportage qui nous a scandalisé ("Hôpitaux psychiatriques : voyage au coeur de la folie" ). Comme nous le rappelons dans notre communiqué de presse, "cette émission a montré aux téléspectateurs une psychiatrie enfermée, strictement sécuritaire, et a réduit les malades à des fous dangereux et les traitements possibles aux seules cellules d’isolement, camisoles de force, injections contre leur gré, et autres électro-télé-chocs… "

Plus grave, quelques jours plus tard sur TF1, le journal de 20h annonce dans ses titres : "comment soigner les malades psychiatriques les plus dangereux ? En France on estime que 600 000 personnes sont soignées pour schizophrénie" ... assimilant ainsi tous les 600 000 à des "dangereux". Un reportage sur les UMD suit, expliquant que les demandes d'admission ont doublé en 10 ans, mais que tout va bien puisqu'on s'apprête à ouvrir 5 nouvelles UMD en France.

A aucun moment il n'est rappelé que les schizophrènes ne sont pas dangereux de part leur maladie mais le deviennent surtout si ils se sentent rejetés ou en situation d'exclusion sociale (http://www.collectifpsychiatrie.fr/spip.php?article93). C'est-à-dire que la stigmatisation risque bien d'augmenter le risque de dangerosité !

A aucun moment justement, n'est posée la question de ce qui a entraîné une telle augmentation des demandes d'admission en UMD ! Le ministère de la santé avait pourtant mis en place un plan de santé mentale en 2005, et une politique de réorganisation des soins à grands renforts d'évaluation, d'accréditation... dont on voit le résultat !

Au moment où TF1 et M6 sévissent ainsi, le Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté, Jean-Marie Delarue observe : << Après avoir visité 21 services de santé accueillant des patients hospitalisés sous contrainte, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté dresse un constat de carence des activités thérapeutiques au sein de ces structures. Le plus souvent passifs devant la télévision, les malades s’y plaignent d’ennui. >>. On les comprend !

Le collectif des 39 affirme la dimension thérapeutique de la relation. La mise en avant de l'enfermement répond à la mise en scène de la peur. C'est une imposture que d'affirmer l'inéluctabilité des moyens de contrainte. Il en résulte une banalisation de l'exclusion sociale. C'est pourtant un choix de société.


La circulaire du 15 mars 1960 donnait naissance au secteur, politique du soin ouvert sur la ville. Ce mot, ce dispositif a été réduit à un simple découpage géographique. La mise en pôles - si ça n'est en boite- des services illustre cette réduction-absorption du soin, d'un projet thérapeutique par des prérogatives comptables.


Alors que les procédures d'hospitalisation et de soins sous contrainte vont être bientôt réformées, nous insistons sur ce qui nous semble être la question sociétale fondatrice pour toute psychiatrie : Quelle hospitalité pour la folie ?
Elle symbolise notre engagement pour le soin, l'accueil de la souffrance psychique. plutôt qu'une réforme de la Loi de 1990 nous défendons l'idée d'une Loi de financement pour la psychiatrie dont l'offre de soin décroit depuis 30 ans. Plutôt qu'une loi augmentant les situations de soins sous contrainte, il nous semble urgent d'obtenir une loi qui redonne à la psychiatrie les moyens de ne plus avoir un besoin de contrainte sans cesse croissant. La charte du collectif des 39 donne le fil conducteur de notre conception du soin.


SOMMAIRE

- UNE CHARTE ? : Le collectif publie la "Charte". L'adversité nous a obligé à un front du refus, ce texte est une réaction créative. Il dit notre engagement en tant que professionnel, et surtout sujet, citoyen pour une hospitalité offerte à la folie. Il revendique les moyens pour exercer cet engagement quelques soient les places, les fonctions, les responsabilités. La charte dresse la liste de ce sur quoi nous ne céderons pas. Elle est éditée dans son intégralité sur le site internet.

- MEETING, FORUM :

* À Lyon : débat à l'hôpital du Vinatier suite à l'ouverture de l'unité UHSA....

* À Amiens : 6 mai formation aux Croix Marines

* À Amiens : 19 juin pour les états régionaux de la psychiatrie

* À Rouen : 29 avril à Saint Etienne du Rouvray

* A St Martin de Vignogoul (Montpellier) pour Isadora "Figures du collectif" les 28-29 mai 2010. Des membres de 39 y présenteront l'UCP

* A Reims pour La Criée "La fabrique du soin : Création et démocratie" les 24-25-26 juin 2010


- MOBILISATION : 

* la rédaction de la revue "Les cahiers pour la folie" s'enrichit de nouveaux textes, bientôt une version imprimable.

* le réseau de résistance psy continue son travail de mise en lien des personnes.

* Rencontre au sénat le mercredi 5 mai..... (infos dans la prochaine newsletter)



- ARCHIVE :

La Journée Nationale du collectif des 39, intitulée "Quelle hospitalité pour la folie?", elle s'est déroulée le 28 novembre 2009.

Pour voir ou revoir les interventions et les débats, les vidéos sont en ligne


- FORMATION:

Venez participer à l'UCP (Université Critique de Psychiatrie), prochaine session : le 13 avril sur "la relation soignante".

- CULTURE :

Regardez la télé, le 13 avril à 20h35 sur France 5 pour voir le documentaire "Un monde sans fous?" par Philippe Borrel qui a travaillé avec plusieurs membres du collectif des 39.

Sur le net, cet autre documentaire : "Looking for Mary Barnes",  

Vous préférez les salles de cinéma : "Valvert, la nef des fous", témoignage sur un hôpital psychiatrique ouvert.

Vous préférez le théâtre ? Allez voir "Voyage à travers les ombres" jusqu'au 27 mars à Colombes

Ou encore le cycle thématique "Folie et identités" au théâtre Sylvia Montfort pendant tout le mois de mai. (www.lemonfort.fr et plus d'infos dans notre prochaine newsletter).

- LE BADGE DU COLLECTIF DES 39 " Quelle Hospitalité pour la Folie ?" : 

vous pouvez les commander par lot de 10 minimum.

passer commande à cette adresse: yglns39@orange.fr

10€ les 10 badges + frais de port 


Voir leur site :

http://www.collectifpsychiatrie.fr/



 

Partager cet article

Published by dan29000 - dans actualités
commenter cet article

commentaires

AGENDA

GAZA : + de 700 Palestiniens tués + 5000 blessés dont 80 % de civils... ONU a appelé à une enquête sur de possibles crimes de guerre commis par Israël à Gaza

 

CREIL / jeudi 24 à 17 h 30, parvis de la gare

PARIS / Manifestation samedi 26 à 15 h, place république (NPA PIR PYM GUPS Génération Palestine...)

CLERMONT FERRAND / Samedi 26, place Jaude à 16 h

MARSEILLE / Vieux port, samedi 26 à 15 h

PALAISEAU (91) / rassemblement samedi 26 à 11 h devant la sous-Pref

============================================

ST AMANT (63) : Festival La belle rouge (Jolie Môme) du 25 juillet au 27, trois jours de cinéma, théâtre, chanson, politique... Programme ICI

 

SAILLANS (Drôme) : 7e édition de l'ALTERVILLAGE d'ATTAC, du dimanche 27 juillet au dimanche 03, inscriptions ICI

 

COUIZA (AUDE) : foire bio, débat avec Pièces et main d'œuvre samedi 02 à 14 h

 

Recherche

LECTURES

NOTRE ARTICLE DIMANCHE 27 JUILLET

RESISTANCES

Tags

ECRANS

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog