Comité des Sans Papiers 59 : lettre ouverte à Manuel Vals

Publié le par dan29000

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59) - 42 rue Bernos 59000 Lille - tel : 0680575061 - e-mail : csp59@wanadoo.fr - infos : leblogducsp59.over-blog.com


LETTRE OUVERTE A M. MANUEL VALS MINISTRE DE L’INTERIEUR


Monsieur,


Tout d’abord nous nous réjouissons du choix démocratique citoyen, antiraciste et antifasciste fait par la majorité des électeurs de porter au pouvoir un nouveau président et nous l’espérons aux législatives une nouvelle majorité pour sortir le pays de l’engrenage dangereux de politiques xénophobes qui inquiétaient tous les démocrates. En effet on a assisté avec vos prédécesseurs de droite à une course à l’échalote entre la droite et l’extrême droite fasciste qui nous a fait subir :
5 ans de chasse à l’étranger, 5 ans de lois xénophobes successives, 5 ans de discours racistes de Sarkozy/Hortefeux/Besson/Guéant ont donné sur un plateau 6 millions 400.000 électeurs à l’original Le Pen et le FN.
5 ans de sarkozisme qui a poursuivi et amplifié la souffrance populaire, écrasé les droits des travailleurs et désigné les sans papiers et l’immigration comme responsables de la « francisation de la misère du monde ». 5 ans d’ethnicisation, de communautarisation, d’islamophobie et d’insultes faisant des sans papiers et des immigré(e)s le « cancer » à éradiquer de la France sous le prétexte mensonger que « les Français(e)s vivraient mieux ».
Pour Sarkozy et Le Pen si il y a chômage, licenciements, pauvreté, délinquance, insécurité, toxicomanie, bas salaires, c’est parce qu’il y a en France 400.000 sans papiers et parce que les immigré(e)s sont 6 à 7% de la population.
Sarkozy et Le Pen ont développé des programmes et des discours qui distillent le poison du racisme en utilisant toutes les différences religieuses, culturelles, de couleurs pour opposer les populations du pays. Ils ont même utilisé aussi ou suscité des actes, des faits divers qu’ils ont exploité pour nous opposer les uns aux autres, pour créer la méfiance, la peur des uns vis-à-vis des autres.
Plus de 6 millions de travailleurs du pays ont ainsi été offerts en bétail électoral par Sarkozy à Le Pen, c’est effrayant, mais la majorité des travailleurs de ce pays résiste à ce poison dangereux dont la preuve a été administrée par l’élection du Président F. Hollande et la nomination de votre gouvernement.
Les sans papiers sont des travailleurs qui refusent la clandestinité imposée par des lois racistes et continuent à s’adresser aux travailleurs légaux pour qu’ensemble ils, elles disent NON A LA DIVISION et FORMENT UN FRONT DE LUTTE POUR UNE VIE MEILLEURE DANS LA LEGALITE ET DANS L’EGALITE.
Pendant la campagne électorale les sans papiers décidés à dénoncer la criminalisation scandaleuse dont ils, elles faisaient l’objet de la part des candidats M. Sarkozy et Le Pen ont courageusement occupé les locaux électoraux de l’UMP en réaffirmant nos légitimes revendications : - Arrêt de la stigmatisation électoraliste et droit à la défense argumentée de nos dossiers en préfecture sur la base de l’accord DELARUE (conseillé d’état missionné en 2004 par le gouvernement Rafarin avec lequel nous avions avec nos partenaires associatifs Mrap et Ldh élaboré un document qui permettait à chaque sans papiers de construire sa régularisation tant qu’il est sur le territoire national donc le respect de l’état de droit).
En effet l’essence arbitraire saute aux yeux de la politique des quotas et chiffres de 30.000 expulsions annuelles sur 400.000 sans papiers selon vos prédécesseurs alors que « l’immigration choisie » est une reconnaissance de fait du besoin objectif d’immigré(e)s. Or il est dangereux pour la démocratie et l’état de droit de prendre en otage électoral les sans papiers et l’immigration, il est injuste que les travailleurs sans papiers soient punis alors qu’ils sont fabriqués par des lois indignes pour des patrons négriers qui fraudent le fisc en creusant les déficits et la dette publique, il est ingrat que les enfants Français de l’immigration (dont la contribution à la richesse de la France est indéniable) soient exclus et marginalisés, il est inadmissible que la religion musulmane soit criminalisée et déclarée incompatible avec la laïcité, il est insupportable de maintenir les sans papiers dans la clandestinité pour ensuite dire que « immigration, sans papiers = délinquance, toxicomanie, insécurité, etc. » .
Pour sortir du cercle infernal de la fascisation, nous soutenons la Coordination Nationale des sans papiers qui propose les critères suivants POUR UN PROJET DE LOI : - L’insertion, la solidarité, la citoyenneté et la durée de présence - La défense du Droit d’Asile, notamment la situation dans les pays d’origine - La vie privée et familiale - Le travail, la promesse d’embauche, le projet professionnel, les sans papiers grévistes licenciés - La maladie, les études et les raisons humanitaires. Ce sont les mêmes critères que l’accord DELARUE qui a fonctionné entre la préfecture du nord et le CSP59 de 2004 à 2007 jusqu’à ce que M. Sarkozy en décide dans sa chasse aux électeurs du FN.
Le CSP59 vous demande de faire cesser la discrimination le visant et de prendre en compte la proposition d’abroger les lois racistes pour une nouvelle loi progressiste digne de la France.
Dans l’attente d’une réponse favorable, recevez l’expression de notre attachement à l’existence légale sur la base de l’article premier de la constitution qui proclame : les hommes naissent libres et égaux en droit et en dignité.
Lille le 18 mai 2012                         
_____________________________________________

Publié dans actualités

Commenter cet article