Cuba : Nations Unies, 187 pays sur 192 pour la fin du blocus américain

Publié le par dan29000

 

 

 

Victoire pour Cuba: 187 pays soutiennent aux Nations Unies la résolution pour « mettre fin au blocus imposé à Cuba » confrontée aux seuls refus des Etats-Unis et d'Israël  


(Prensa Latina)




Les Nations Unies ont consacré pour une dix-neuvième fois le rejet mondial du blocus imposé par les Etats-Unis à C uba depuis près d'un demi-siècle et l'isolement de Washington dans le maintien du siège.




La solitude du gouvernement nord-américain a été une fois de plus mis en évidence à l'Assemblée générale lors du vote d'une résolution intitulée « La nécessité de mettre fin au blocus économique, commercial et financier imposé par les Etats-Unis d'Amérique à Cuba ».




L'organe principal de l'ONU a rejeté le maintien de cette mesure par 187 voix pour, deux contre (Etats-unis et Israel) et trois abstentions (Iles Marshall, Micronésie, Palau).




Il s'agit de la dix-neuvième fois en autant d'années que l'Assemblée plénière condamnent le siège états-unien de l'île caribéenne.




La première fut le 24 novembre 1992 quand la 47ème session ordinaire de cette organe avait adopté alors par 59 voix pour, trois contre et 71 abstentions le première proposition allant dans ce sens.




La résolution adoptée mardi réaffirme les principes d'égalité souveraine entre les Etats, de non-intervention et de non-ingérence dans les affaires internes et de liberté de commerce et de navigation internationales.




Elle refuse également la promulgation et l'application de lois et dispositions comme la loi Helms-Burton, dont les effets extra-territoriaux portent atteinte à la souveraineté d'autres Etats, aux intérêts légitimes d'entités ou de personnes sous sa juridiction et à la liberté de commerce et de navigation.




Elle rappelle aussi les 18 résolutions adoptées par l'Assemblée générale chaque année entre 1992 et 2009 et les déclarations et accords issus de divers organismes et instances inter-gouvernementaux, ainsi que des gouvernements rejetant la promulgation et l'application de mesures de ce type.




A cet égard, elle note qu'en dépit des décisions prises par la plus haute instance de l'ONU, continent à se promulguer et à s'appliquer de nouvelles mesures visant à renforcer et à étendre le blocus économique, commercial et financier contre Cuba




En ce sens, elle exprime la préoccupation de l'ONU concernant les effets négatifs de ces mesures sur la population cubaine et les nationaux de Cuba résidents dans d'autres pays.




Dans sa partie résolutive, le texte réitère son appel à tous les Etats afin qu'ils s'abstiennent de promulguer et d'appliquer des lois et des mesures comme celles ayant trait au blocus de Cuba et appelle à remplir les obligations contenues dans la Charte de l'ONU et le droit international.




Elle invite également à nouveau les Etats où il existe et continue de s'appliquer des lois et des mesures de ce type à, dans les délais les plus brefs possibles et en conformité avec leur législation, à prendre les mesures nécessaires pour les abroger ou pour les rendre ineffectives.




Enfin, elle demande au secrétaire-général de l'ONU de préparer un rapport sur la mise en oeuvre de la résolution pour le présenter à l'ouverture de la 66ème session de l'Assemblée l'an prochain, quand la question du blocus sera à nouveau mise au débat.




Lors du vote de l'an passé, 187 pays se sont prononcés contre la mesure nord-américaine, le chiffre le plus élevé enregristré sur cette question, avec seulement trois votes contre (Etats-Unis, Israel et Palau) et deux abstentions (Iles Marshall et Micronésie).




Selon les autorités de l'île Caribéenne, le blocus a coûté à Cuba 751 milliards de dollars, estimation déjà prudente basée sur la dépréciation du dollar face à l'or (voir notre article: Avec Obama, rien n'a changé pour les Cubains: le blocus continue à être un acte de génocide et de guerre économique qui a coûté à Cuba plus de 750 milliards de dollars en 50 ans)

Source : Solidarité internationale PCF 

Publié dans actualités

Commenter cet article