Dakar : Funam : Assassiner des enfants n'est pas un sport !

Publié le par dan29000

h-20-1382841-1231686360.jpgLa Fondation pour la défense de l'atmosphère (FUNAM) a qualifié d'« inconcevable » que le Rallye Paris Dakar à Cordoba « n'ait pas encore fait état de l'autorisation du Secrétariat de l'Atmosphère de la province ».

La FUNAM est une ONG avec des statuts consultative au sein des Nations Unies, et membre de ELLE RENAÎT (Réseau National d'Action Écologiste).

A cause de la spécificité de ce rallye et du grand impact environnemental « ses organisateurs ont récemment présenté une étude d'impact environnemental au mois d'octobre 2008.

Il manque moins de dix jours pour les deux étapes qui devraient se courir à Cordoba et l'étude d'impact environnemental serait en analyse », a indiqué le Dr. Raúl Montenegro, président de FUNAM et prix Nobel Alternatif 2004.

Il a ajouté que cette étude « elle est obligatoire par loi » et que « elle aurait dû être présenté très tôt, non en octobre 2008». Il a en outre souligné qui il n'y a pas eu de consultation publique « mais décision unilatérale des fonctionnaires du tour ».

La FUNAM a prévenu qu'elle prépare une action judiciaire devant la réalisation imminente du rallye Paris Dakar à Cordoba avec l’assistance du cabinet d’avocats Aníbal Paix et associés.

Le Dr. Raúl Montenegro a fustigé la nation chilienne et les provinces où se court le rallye Dakar « qui acceptent que des étapes soient maintenues, en secret,jusqu'à quelques heures avant la course» et que soit violé « les droits qu'ont les citoyens pour protester, entraîner devant la justice et éviter des dommages dans leurs propriétés ».

La FUNAM a soutenu que cette course qui était effectuée en Afrique « avec d'autres réalités et législations, ait été précipitamment transférée en Argentine et au Chili.

Nous ne sommes pas contre les manifestations sportives bien prévues et respectueuses de la loi et des droits de tous, mais contre l'utilisation arbitraire d'atmosphères publiques et privées qui, comme dans ce cas, violent tout, y compris les territoires indigènes ».

Le Dr. Raúl Montenegro a qualifié de « honteuse » l'activité des organismes d'atmosphère des différentes provinces et prévoit « une avalanche d'actions judiciaires contre les organisateurs publics et privés pour les dommages et les préjudices ».

A Mendoza il y a déjà eu des plaintes devant le Ministère public d'État.

L'année dernière la FUNAM a obtenu le changement du parcours du super favori Rallye d’ Argentine 2008 que les organisateurs prétendaient faire dans le Parc Général San Martín de la ville de Cordoba.
A cette occasion la justice avait jugé recevable l’action d'abri présenté par la Fondation pour la défense de l'atmosphère et lui avait donné gain de cause.
Finalement, les organisateurs avaient changé le lieu du circuit.
Maître Aníbal Paix, le conseil de la FUNAM, a souligné que face à ce que nous voyons aujourd'hui sur le rallye Dakar, les organismes publics de la province « paraissent ne pas avoir retenu la leçon du rallye d’Argentine de l'année passée ».

Source Le Post 
Collectif Actions pour les Victimes Anonymes du Dakar

Assassiner des enfants n’est pas un sport !

To assassinate children is not a sport !

Asesinar ninos no es un deporte!

http://www.stop-rallyedakar.com

Publié dans actualités

Commenter cet article