Dal, Bedos, Jacquard, Balasko, hier devant le ministère du logement pour "fêter" Noël

Publié le par dan29000

 

 

 

dal35

 

 

 

 

 

 

Le DAL « fête » Noël devant le ministère du Logement

par Blog DAL  
  

 

 

 

L’association Droit au logement (DAL) a organisé samedi après-midi à Paris un « Noël des sans-logis » devant le ministère du Logement, où une centaine de personnes manifestaient tandis qu’une délégation rencontrait le secrétaire d’État au logement Benoist Apparu.

Plusieurs dizaines de familles mal logées accompagnées d’enfants étaient présentes, mais aussi des personnalités comme Josiane Balasko, Guy Bedos et Albert Jacquard, sur fond de slogans scandés par la foule (« Solidarité avec les mal logés » ou « Mal logés en colère, y en a marre de la galère ») et de chants de Noël.

« Nous sommes là pour dire que malheureusement ce n’est pas Noël pour tout le monde, les enfants, les mal logés et les sans-abris », a déclaré Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL.

« Au lieu d’aider les riches, il faudrait aider ceux qui souffrent et appliquer la loi Dalo (droit au logement opposable, ndlr) et la loi de réquisition » de logements vides, a-t-il ajouté.

Le DAL a investi dès le début d’après-midi le trottoir faisant face au ministère du Logement, boulevard Saint-Germain, décoré pour l’occasion de banderoles, de maisonnettes jaunes en carton et d’un sapin de Noël, et a distribué aux enfants des cadeaux et des biscuits.

« Le Père Noël n’est pas terrible pour beaucoup de familles », a déploré la comédienne Josiane Balasko, venue défendre « le droit au logement décent ».

« Révoltez-vous ! Indignez-vous ! (...) Nous ne sommes plus une démocratie. Il est temps qu’on le devienne », a lancé le généticien Albert Jacquard, soutien du DAL depuis sa création.

« Je suis choqué de la manière dont sont traités des milliers de personnes qui vivent dans la rue, alors que tant de logements sont libres (...). Ce ne sont pas les mal logés qui vont voler au secours des mal logés. Indignez-vous ! », s’est aussi exclamé le comédien Guy Bedos.

Une délégation a été reçue peu après 16H00 sous les sifflets des manifestants par Benoist Apparu. Une fillette, Nawel, devait lui lire une lettre commençant ainsi : « Je suis une fille qui a 10 ans et qui vit une misérable vie (...) Mon rêve est : d’avoir une grande maison ».

Publié dans actualités

Commenter cet article

SuperNana 26/12/2010 06:39



Merci Dan de ce compte-rendu ...


Quand vont-ils comprendre qu'ils ne font pas leur travail ...


Va-t-il falloir une révolution dans la rue pour que les choses bougent ...


Que faudra-t-il faire pour qu'ils comprennent  ???


Pauvre France ... toutes nos valeurs sont baffouées ...


Merci d'être là pour ne pas être désinformée ... Un grand merci à toi.


SuperNana



dan29000 26/12/2010 09:21



tu as raison, je pense effectivement qu'il faudrait une révolutions, mais ce n'est pas vraiment le chemin que la grande majorité des français prennent...