Démocratie : et le droit de vote à 16 ans ?

Publié le par dan29000

 

 

 

Pour le droit de vote à 16 ans


Par CHRISTOPHE GIRARD Adjoint au maire de Paris

 

 

 

La jeunesse doit être l’un des enjeux majeurs de la prochaine élection présidentielle. Il est temps, en effet, que les jeunes soient remis au cœur de l’action publique, tant ils ont été marginalisés par les conservateurs qui les voient comme une menace mais aussi comme une variable d’ajustement de leur politique publique.

Cependant, pour remettre la jeunesse au cœur des préoccupations de notre société, il faut non seulement faire des propositions pour améliorer l’emploi des jeunes et leur garantir un revenu d’autonomie mais il faut aussi, je crois, trouver le moyen de les remettre au centre de notre démocratie, à l’heure où ils sont guettés par la démobilisation politique - comme l’ont montré les dernières élections européennes et territoriales. C’est ce qui me conduit à proposer que l’âge du droit de vote soit porté de 18 à 16 ans. La démocratie ne peut être interdite aux moins de 18 ans, partageons-la dès 16 ans.

Cette mesure enverrait un signal fort et constructif à la jeunesse car elle serait sans aucun doute perçue comme une marque de confiance et de reconnaissance, profonde et légitime. Cette mesure traduirait bien la volonté politique d’associer plus largement la jeunesse à la conduite des affaires du pays et de son propre avenir.

Elle permettrait un rééquilibrage des préoccupations politiques envers toutes les générations et viendrait contrebalancer l’ambition des partis - certes objective - de mieux tenir compte des difficultés des personnes âgées, qui constituent une part de plus en plus importante de la population.

Cette proposition très pragmatique permettrait aussi de remettre au cœur du système scolaire la question citoyenne.

Bientôt soixante-dix ans après l’ouverture du droit de vote aux femmes, la gauche française serait, je crois, bien inspirée d’étendre ce droit fondamental dès l’âge de 16 ans.

Dans un contexte international de soulèvement et de quête d’émancipation portés par les jeunesses, la gauche française pourrait, en acceptant cette proposition, être au rendez-vous d’une France en mouvement car plus démocratique et plus responsable.

Source : libération.fr

Publié dans actualités

Commenter cet article

Keruzien 01/05/2011 10:51



Dans les droits existants aujourrd'hui on peut ajouter aussi le droit de voter aux prud'hommes à 16 ans



dan29000 01/05/2011 10:56



Bien joué, je l'avais oublié celui-là, merci...



SAILLOT 01/05/2011 10:07



Bonjour. Je ne partage pas ce point de vue car voter doit être un acte réfléchi  issu d'une certaine expérience et la société actuelle ne forme pas la jeunesse à l'autonomie ni à l'analyse
prospective.Ceci est bien sûr une appréciation toute personnelle du haut de mes 63 ans, donc d'un 68ar toujours en révolte!



dan29000 01/05/2011 10:32



Bonjour, vous avez raison en disant que notre société actuelle hélas ne forme pas la jeunesse à l'autonomie...Mais quel adulte est lui, formé à l'analyse prospective, je n'en connais pas
beaucoup. Voter ou s'abstenir d'ailleurs est certes un acte réfléchi, mais ne peut-on pas réfléchir quand on a seize ans, et que l'on peut conduire une voiture, travailler, être syndiqué, voyager
sans ses parents, et si mes souvenirs sont bons être majeur sexuellement parlant...Toutes ces responsabilités me semblent bien aller avec le droit de vote. Quant à "une certaine expérience", je
comprends votre position, mais l'expérience est-elle très différente en deux ans, de 16 à 18 ? Et là aussi je connais des adultes de 30 ou 50 ans qui réfléchissent que rarement et qui aurait bien
du mal à comprendre ce qu'est l'analyse prospective...


Disons enfin que je pense que cela pourrait être une mesure d'élargissement de la démocratie qui se porte assez mal chez nous en ce moment, comme d'ailleurs aussi le droit de vote pour les
étrangers (non EU) ayant qq années de résidence ici... Enfin un droit de plus pour un jeune peut inciter à penser un peu plus, et donc un pas vers plus d'autonomie (enfin peut-être)...


Merci pour votre com et comme nous, étant presque de la même génération, gardez votre révolte car elle est précieuse en ces temps de reculs réactionnaires généralisés. Bon premier à vous...



Mitsuko 30/04/2011 17:17



Bonjour Dan,


Ce n'est pas une mauvaise idée car les jeunes sont de plus en plus tôt intéressés par la politique et ils ont bien conscience qu'il faut être vigilant en
permanence ... Nous l'avons bien vu ces dernières années avec les lycéens en tête et les étudiants aussi ... donc oui, ce serait une bonne idée ... en espérant que certains partis politiques ne
mettent la main mise sur les jeunes ...


Bon samedi après-midi à toi, Dan. A bientôt. Bises.


Mitsuko



dan29000 30/04/2011 18:39



Je crois aussi que cela serait bien effectivement, quant aux manipulations des partis, je ne suis pas certain que les adultes y résistent mieux qu eles jeunes...



Keruzien 30/04/2011 15:01



oui et en même temps remonter à 16 ans l'âge auquel un jeune peut être mis en prison. Scolarité obligatoire, droit de vote, emprisonnable devraient être en cohérence.



dan29000 30/04/2011 15:09



Je ne te le fais pas dire, on peut aussi ajouter, si mes souvenirs sont bons, la majorité sexuelle à 16 ans je crois...Et comme plus les électeurs sont vieux plus ils sont réacs, avec le vote des
plus jeunes on aurait peut-être une chance d'échapper aux LE PEN family à chaque présidentielle au second tour...