Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Denis Robert, relaxé en première instance et blanchi par la Cour de cassation, a retrouvé sa liberté de parole sur l’affaire Clearstream. Et, franchement ça fait du bien de pouvoir l’entendre, lui qui n’a fait que son travail de journaliste, là où d’autres ne font que mentir et régler leurs comptes sans scrupule...

 

Selon Denis Robert, Imad Lahoud aurait été protégé par un service de renseignement, et par son entremise certains règlent des comptes.

« Dominique de Villepin a menti... » « Nicolas Sarkozy a menti aussi... »

 

« L’instruction a été mal faite. »

« Je savais que j’allais être relaxé. »

« J’ai été poursuivi pour journalisme moi, point barre... Je n’ai fait que mon métier. »

« Le Procureur de la république de Paris a été obligé de requérir la relaxe contre moi, après avoir fait un travail que je trouve absolument lamentable en tant que représentant du ministère public. »

« Monsieur Marin ferait mieux de se taire sur ce dossier. Parce que là c’est moi qui peut attaquer en diffamation contre ce magistrat... »

 

« On a essayé de me faire taire pendant 10 années. »

« On a interdit mes livres pendant toutes ces années, c’est quand même grave... »

« Clearstream c’est d’abord un outil de dissimulation au service de ses clients. Une chambre noire de la finance. »

« Clearstream c’est 11 000 milliards d’euros qui transitent chaque année... »

 

« La véritable affaire c’est Clearstream 1. Il n’y a jamais eu d’enquête sur Clearstream » :

« Je demande à ce qu’il y ait une commission d’enquête européenne. »

 

La lumière reste donc à faire sur le vrai dossier Clearstream 1, et bonne nouvelle, Denis ne veut pas lâcher l’affaire.

 

Source :AGORA VOX

12'

 


Tag(s) : #actualités

Partager cet article

Repost 0