Désintox : FN, des chiffres et des haines

Publié le par dan29000

50513 174619889224469 1229458 nLe Pen : des chiffres et des haines !

Le 12 janvier, le Front National a présenté le chiffrage de son projet économique.

 

Sur le fond, le programme du FN demeure fondé sur le rejet et la haine de tout ce qui vient de l’extérieur de la France (immigrés, biens importés, Union Européenne).
Sur la forme, les chiffres éructés par la « fille de son père » sont complètement loufoques, car calculés sur des hypothèses invérifiables.
97 milliards d’euros de dépenses face à 240 milliards de recettes, le tout grâce à des mesures protectionnistes et à la sortie de l’euro, c’est carrément farfelu !
Mais, comme on dit, « plus c’est gros, plus ça passe ».


La haine de l’autre, tout un programme
Annoncer 41 milliards d’euros de recettes grâce à la réduction de l’immigration et l’expulsion systématique des sans papiers relève à la fois de la haine et de l’imaginaire. En effet, au-delà du discours populiste qui désigne toujours l’étranger comme le responsable de tous nos maux, Le Pen omet volontairement de dire que ces expulsions coûteraient au bas mot 6 milliards (Le coût actuel d’une expulsion est de 21 000 euros) et que la contribution des immigrés, avec ou sans papiers, aux budgets publics (Impôts et taxes, cotisations sociales) est à l’heure actuelle de 12,5 milliards.
De même, la sortie de l’euro représenterait avant tout une aggravation des déficits. D’abord parce que cette autarcie économique et financière nous priverait de recettes fiscales de l’ordre de 50 milliards. Ensuite parce que la spéculation contre le franc et les mesures de rétorsion économique que prendraient tous les pays de la planète (sauf la Hongrie peut être…) conduiraient à un effondrement de notre économie, donc de la croissance.
En clair, ces mesures aboutiraient à des reculs de parts de marché à l’exportation qui sont synonymes de destructions d’emplois encore plus violentes que dans le contexte d’économie mondialisée actuelle !
Seuls, nous irons dans le mur !

Des mesures réactionnaires bien plus coûteuses qu’il n’y paraît
Selon les calculs des économistes de Terra Nova, le programme du FN aboutirait à une hausse de la dépense publique de 10 points du PIB, ce qui est aberrant quand il prétend faire la part des choses entre la bonne et la mauvaise dépense !
Dans les faits, la mise en œuvre :
• des mesures ultra sécuritaires visant à instaurer un " état fort": 40 000 places de plus en prison, plus 2 % du budget de la défense, recrutement de 19 000 policiers,
• des mesures « famille – patrie » visant à renvoyer les femmes au foyer: 2 milliards pour un revenu parental,
• et des mesures populistes : 6,4 pour la sécurité ; 8,5 pour la justice,
conduirait à un triplement du déficit public et à un gonflement de la dette d’environ 130 % du PIB !

D’autre part, sur quelle hypothèse sérieuse s’appuie le FN pour affirmer que la taxe de 3 % sur l’ensemble des biens et services importés en France rapporterait 74 milliards d’euros pour financer l’exonération de charges sociales de 200 euros sur les salaires inférieurs à 1,4 fois le Smic ? Qui peut savoir quels seront les volumes des échanges internationaux avec un pays replié sur lui-même ? Qui paiera cette taxe, les consommateurs ou les producteurs ?

En résumé, les vieilles recettes du FN sont toujours à l’œuvre : Les incantations, la désignation de boucs émissaires et des mesures aussi magiques qu’imprécises côtoient les fantasmes nationalistes, le show médiatique et la négation des réalités économiques.

 

Source : VISA

Publié dans actualités

Commenter cet article