Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Désintox : Les ressorts économiques du commerce équitable

Publié le par dan29000

Les ressorts économiques du commerce équitable


Cet article n’est pas là pour décourager le lecteur à acheter équitable même si personnellement je ne peux que les encourager à soutenir les circuits courts, cet article a été écrit dans le but d’informer le lecteur sur ce qu’il achète et aussi de répondre à l’idée que la consommation puisse être un réel levier économique.

 


***

 

 

Le commerce équitable part d’un constat que l’on ne saurait réfuter : le marché international et la mondialisation créent des inégalités.
Cependant coller un marché dit « plus juste » sur un autre est-il une bonne solution pour régler les inégalités ?

Une logique d’exploitation intacte

Dans sa forme le commerce équitable ne lutte en rien contre la domination Nord/Sud, pire il en est acteur.
D’une part, le gros de la valeur ajoutée des produits restent au Nord. En effet les filières de transformations, de distributions et de commercialisation qui représentent le « gros » du prix des produits en question sont situé dans les pays importateurs de la matière première et ces filières surfant sur l’équitable (tout autant que sur le non-équitable) sont les premières bénéficiaire de ce système, contrairement aux producteurs de la matière brute qui eux bien qu’un peu mieux rémunéré n’auront jamais de quoi se développer économiquement.

D’autre part, les besoins en terme de productions restent définit par le marché mondial et ne correspondent pas forcément aux besoins des Suds qui restent bloqués dans une logique productiviste, d’importation aux Nords au détriment d’une culture vivrière.


La consommation comme moyen d’agir

 

 

« Pour un monde plus juste faites vos courses » Sloogan Max Havelaar

Vieux précepte libéral de la consom’action, le pouvoir d’achat devient un vrai pouvoir d’action sur la production, il devient un acte politique permettant de corriger le système et surtout de donner bonne conscience au consommateur.
Pourtant cet argument n’a aucun sens, comment pourrait-on croire que le monde va changer en achetant un produit dans une grande enseigne de distribution ?

Sachant que seule une part infime de ce produit revient à celui que l’on croit aider et que le reste revient tout droit dans les poches de ceux que l’on croit flouer.
Cet argument n’a pour but que de faire croire que le pouvoir est la consommation alors que dans le système capitaliste, le pouvoir est entre les mains de celui qui détient les moyens de productions et d’échanges.

Le commerce équitable n’est pas une réponse sérieuse aux inégalités dûes au système capitaliste, il répond aux mêmes besoins que le marché classique et encourage le productivisme et l’exploitation des Nord sur les Sud, ne permettant même pas, sur le long terme d’un développement économique des pays du Tiers-Monde, il n’est qu’un artifice faisant croire qu’un capitalisme juste et équitable existe.

Arthur Lalan

Publié dans actualités

Commenter cet article

M 13/01/2013 00:23


J'admire votre capacité à vous passer de poivre ;)


Sinon je trouve votre pensée assez incohérente, finalement vous ne reprochez pas aux produits du commerce équitable de ne pas améliorer la situation des producteurs, ou d'être trop chers pour
vous? Les 2 postures me paraissent un peu contradictoires...


Je pense que vous devriez vous renseigner un peu mieux avant de dénigrer le fonctionnement du commerce équitable qui au passage est loin de se limiter à Max Havelaar et à la grande distribution.
Je vous suggère de fouiner dans le site de contributions sur le commerce équitable http://www.equidoc.org/ et vous vous rendrez compte que les positions des différents acteurs sont loins d'être
monolithes. Au final vous ne proposez pas vraiment d'alternatives à la situation que vous dénoncez, pire, vous préférez vous complaire dans le système le pire qu'il soit (aller au hard discount
qui étrangle à la fois les travailleurs du Sud et du Nord) plutôt que de chercher des alternatives comme participer à 1 épicerie sociale et solidaire faire des achats groupés pour éviter les
intermédiaires etc...

dan29000 13/01/2013 10:15



Nous irons examiner volontiers le site que vous proposez, ceci dit personne ne prétend que tous les acteurs du commerce équitable soit du genre de Max Havelaar, heureusement...Quant  à
l'article, qui n'engage que ceux qui l'ont écrit, nous ne faisons que reproduire en temps que blog agrégateur, il ne traite effectivement pas des autres alternatives. Si vous suivez un peu notre
blog, c'est d'ailleurs une rubrique récente que nous avons créé en 2012, et qui se nomme justement ALTERNATIVES, tous les genres d'alternatives, logiciels libres, logements, le gratuit, le
partage des biens culturels, les AMAP, les squats, etc...Ce qui n'est en rien contradictoire avec le fait  d'avoir l'esprit critique sur la tendance forte actuelle des arnaques vertes,
nouveau business du capitalisme, dit light ou éclairé, ou plus juste...



roux 12/01/2013 19:29


D'accord, le commerce équitable est dévoyé par les grandes surfaces. N'y aurait-il pas un moyen de soutenir ceux qui agissent "pour un commerce plus équitable" depuis des dizaine d'années ? Cela
éviterait de jeter le bébé avec l'eau du bain. Les boutiques associatives, indépendantes, les circuits courts qui s'associent au commerce équitable avec les pays du sud :  il y a plein de
bonnes adresses pour se fournir en produits qui n'ont pas été fabriqués dans des conditions indescentes. Ces boutiques ne sont pas pour les bobo, et sont à la portée de ceux qui veulent consommer
moins et mieux.


 

dan29000 12/01/2013 19:42



Vous avez en partie raison, on ne peut que défendre certaines boutiques de proximité vendant des produits équitables, comme on défend les AMAP d'ailleurs en dénonçant les hypermarchés...Ceci
n'empêchant pas d'être critique face au commerce dit équitable qui ne changent pas fondamentalement le sort de la plupart des pays du sud, toujours ravagés par le FMI, les touristes et les
guerres...Mieux vaut faire ses courses chez BIOCOOP que chez AUCHAN ou LIDL, mais faut-il encore le pouvoir financièrement...Et dans tous les cas de figure, cela ne modifie en rien les rapports
de domination économique nord-sud...



M 12/01/2013 06:26


Donc en attendant tu fais comment toi? Tu achètes quoi comme café, chocolat, thé, épices?

dan29000 12/01/2013 13:26



Et bien je n'achète pas de café ni d'épices...Et pour le chocolat et le thé, je suis comme quelques millions de français, client du hard discount, là où je peux encore acheter mon thé et chocolat
le moins cher, étant en dessous du seuil de pauvreté...Cela suffit comme justification...Ce qui ne m'empêche pas d'avoir des idées et de critiquer, à la fois ce commerc pseudo équitable...et les
hards discounters ou hypermarchés...